L'historien, la parole des gens et l'écriture de l'histoire: le témoignage à l'aube du XXIe siècle

Front Cover
Labor, 2006 - History - 195 pages
0 Reviews
A l'aube du XXIe siècle, le témoin semble être devenu le relais indispensable pour la mémoire et les commémorations des grands événements, surtout des événements tragiques, faisant ainsi concurrence à une transmission plus critique du passé, de l'histoire, celle écrite par les historiens. Cette explosion de l'attention portée à " la parole des gens " dans les années 1990 est expliquée par trois larges perspectives liées entre elles, qui débutent à la constitution des différentes communautés d'historiens professionnels le rôle social de l'historien, la question de l'objectivité en histoire (ou comment l'historien a justifié pouvoir atteindre son intention d'objectivité), et les différents rapports au passé (cyclique, téléologique, et l'âge de la " mémoire " depuis vingt ou trente ans). L'ouvrage présente la diversité des initiatives d'enregistrement de la " parole des gens ", qu'il s'agisse de l'histoire orale militante, de la pratique archivistique ou du témoignage. Il est aussi l'occasion de donner une introduction claire aux débats qui secouent la discipline historienne depuis une vingtaine d'années (le linguistic turn, la " mémoire ", la public history, le " retour du sujet ", les débordements des débats historiographiques sur la scène publique...).

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Introduction
7
Chapitre I
13
B Le mouvement historiographique de lhistoire orale
27

1 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information