Dieu et le mal

Front Cover
Migne, 1997 - Philosophy - 158 pages
0 Reviews
Pourquoi Dieu, s'il est bon et tout puissant, permet-il le mal et la souffrance ? Est-ce lui qui envoie le malheur dans le monde ? Ne pouvait-il faire un monde d'où le mal serait absent ? Ces questions sont de toujours. Aux réponses traditionnelles du platonisme ou du stoïcisme, s'ajoutent à l'aube du christianisme les constructions des gnostiques et des manichéens, qui pour disculper Dieu le poussent hors de sa création : le Dieu bon ne peut être à l'origine d'un monde où le mal existe, c'est un créateur méchant ou impuissant qui a créé le monde matériel où nous vivons et souffrons. Trois Pères grecs du IVe siècle, l'âge d'or, affrontent à leur tour le problème, Basile de Césarée entreprend d'innocenter Dieu en montrant que le mal tire son origine non du vouloir divin ni d'une malice propre à la matière, mais d'un dévoiement de la liberté. Grégoire de Nysse, s'interrogeant sur le sort des enfants morts prématurément, voit l'origine du mal dans un aveuglement volontaire à l'égard du bien. L'homme a par nature vocation à voir Dieu et à y trouver sa béatitude, seul un refus peut l'en priver (ce qui fait entrer de plein droit ces enfants dans la vision béatifique : conception beaucoup plus optimiste que celle qui prévaudra en Occident). Jean Chrysostome, du fond de sa détresse d'exilé, appelle ses fidèles à ne pas prendre prétexte des maux apparents qui les frappent pour tomber dans le mal réel qui consiste à douter de la bonté de Dieu. Trois réflexions différentes, où s'expriment trois personnalités, mais qui ont en commun de s'appuyer sur la Bible pour non pas expliquer mais éclairer le mystère d'un monde où les créatures d'un Dieu d'amour ont la liberté de le refuser.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Une Introduction de MarieHélène Congourdeau
5
Grégoire de Nysse
63
Jean Chrysostome
97

8 other sections not shown

Common terms and phrases