Journal des Savants (Google eBook)

Front Cover
Éditions Klincksieck, 1734
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 290 - Ils s'en assurèrent tous trois ensemble. Ils virent de plus ces mêmes animaux sortis d'un chien , et de la même figure à peu près que les animaux humains. Ils virent ceux du coq et du pigeon , mais comme des vers ou des anguilles. L'observation s'affermissait et s'étendait, et les trois confidens de ce...
Page 289 - Phyficiens, même les plus hardis en conjectures , ces petits -Animaux jufque-là invifibles, qui doi-Vent fe transformer en Hommes , qui . nagent en une quantité prodigieufe dans la liqueur deftinée à les porter , qui ne font que dans celle des mâles , qui ont la figure de Grenouilles naif•fantes , de greffes têtes & de longues -queues , & des mouvemens tr^s-vifs.
Page 60 - Mais après qu'elle s'est abandonnée aux premiers mouvemens de la nature, elle reprend des sentimens plus élevés ; ce n'est plus une jeune fille que la crainte de la mort fait pleurer, c'est une princesse courageuse qui veut répandre son.
Page 453 - Gunterfield , gentilhomme suédois , vint à Paris lui redemander , pour ainsi dire, ses deux mains, qu'un coup de canon lui avait emportées : il ne lui restait que deux moignons au-dessus du coude. Il s'agissait de faire deux mains artificielles, qui n'auraient pour principe de leur mouvement que celui de ces moignons, distribue par des fils à des doigts qui seraient flexibles.
Page 8 - Justification de la conduite de Philippe de Valois dans le procès de Robert d'Artois et Chronique parisienne anonyme, dans les Mémoires de la Soc.
Page 59 - ... difficile d'admirer ces paroles qu'elle ajoute : « Ne me faites point mourir » à la fleur de mon âge, parce qu'il est doux de voir la » lumière. La lumière du jour a droit de charmer tout le « monde; mais les ténèbres de la mort ne présentent
Page 454 - ... l'interrompit dans* un travail qu'il abandonna peut-être fans beaucoup de regret. En partant , il remit le tout entre les mains d'un Méchanicien, dont il eftimoit le génie , & qu'il connoifToit propre à fuivre ou à rectifier fes .
Page 463 - Son caractère était celui que les, sciences donnent ordinairement à ceux qui en font leur unique occupation , du sérieux , de la simplicité , de la droiture ; mais ce qui n'est pas si commun , c'est le sentiment de la reconnaissance porté au plus haut point , tel qu'il l'avait pour son oncle.
Page 180 - ... traité, s'il y eût porté le temps et l'application nécessaires : sa marche est assez bien ordonnée, son style est clair; il sait répandre quelque intérêt sur son sujet. Mais, on ne peut s'empêcher de reconnaître que cet ouvrage, exécuté avec pré(i) La Bibliothèque des savons tant anciens que modernes , avec les merveilles de la nature, où l'on voit leurs opinions sur toutes sortes de matières physiques, comme aussi tous les systèmes qu'ils ont pu imaginer jusqu'à présent sur...
Page 435 - H eft vrai qu'on lui épargnoit alTés le foin de fe faire valoir, mais combien d'autres n'auroient pas laifle de prendre encore un foin dont on fe charge fi volontiers , & dont il eft fi difficile de fe repofer fur perfonne? Combien de grands hommes généralement applaudis ont gâté le concert de leurs louanges en y mêlant leurs voix ! Il était (impie , affable , toujours de ni

Bibliographic information