Histoire moderne des Chinois, des Japonnois, des Indiens, des Persans, des Turcs, des Russiens, &c: Pour servir de suite à l'Histoire Ancienne de M. Rollin, Volume 3 (Google eBook)

Front Cover
Chez Desaint & Saillant, 1765
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Related books

Common terms and phrases

Popular passages

Page 274 - Tout le refte eft baigné par la mer , qui le fépare dé l'ifle de Sumatra , par un canal connu fous le nom de détroit de Malaca. La nature avoit pourvu au bonheur des Malais. Un climat doux...
Page 235 - Ceux-ci s'étant appercûs qu'ils étoient au-defTus de la lettre du Roi, defcendirent avec précipitation , & ne voulurent plus remonter dans leur appartement. Quand le Roi fe promène en bateau , il eft affis fur une eftrade très haute, & tous les particuliers ont ordre de fortir de leurs maifons & de fe profterner fur le rivage , afin que perfonne ne foit dans un lieu plus élevé que le fiège du Roi.
Page 55 - Cet homme fingulier devoit , malgré cette abftinence , être d'une taille gigantefque ; car on m'a fait voir fur un rocher la trace de fon pied , qui a une coudée de long , & treize ou quatorze pouces de profondeur.
Page 401 - Elle confifte dans le plaifïr que toute la nation , fans excepter le Roi & la noblefle , prend à fe jetter de l'eau dans les rues & dans les places publiques. On ne fort point alors de fa tnaifon /ans être fur d'y revenir bien mouillé.
Page 185 - Manichéens , deux principes , l'un bon , l'autre mauvais : ils iont bien plus éloignes d'admettre la doctrine du péché originel , & ils traitent de vifions tout ce qu'on leur dit touchant la défobéiffance du premier homme , & la peine héréditaire de fon péché. Ils foutiennent que tout ce qui nous arrive de bien & de mal , eft l'effet des bonnes ou des mauvaifes actions, commifes dans cette vie, ou dans celles qui l'ont précédée , felon l'ordre des métamorphofes qu'on a fubies.
Page 63 - ... ans ; & pour ajouter l'infulte à la barbarie , ces étranges exécutions fe firent fous un dais. Le Roi de Martaban fut traité avec la même indignité : on lui attacha une pierre au cou , & il fut précipité dans la mer avec cinquante de fes vaflaux.
Page 153 - ... forties du même moule. Parmi ces figures , l'Auteur en compta douze de taille gigantefque ; une au milieu de chaque...
Page 126 - JLes effets en font fi heureux, que le riz croît à mefure que les eaux s'élevent , de maniere que les épis ne font jamais fubmergés ; ce qui n'arrive pas en Egypte , où les inondations trop fortes font périr les moiffons. Quand le grain eft mûr , les Siamois vont en bateaux faire la récolte ; ils ne coupent que les épis , & laiffent la paille.
Page 118 - On les accufa , avec quelque forte de fondement, d'avoir voulu bouleverfer les Loix , le Gouvernement , & la Religion du pays. Ce qu'il y eut de plus fâcheux...
Page 160 - L'autorité eft tellement concentrée dans un feul homme, que quiconque afpire à la royauté , n'a qu'un pas à faire pour y parvenir. Le contraire arrive dans les Royaumes bien policés, où le Prince abandonne une partie de fon pouvoir à plufieurs Miniftres , & fur-tout à plufieurs corps * La Loube- . . _ f J * ^ *te ilid.

Bibliographic information