De la Législation: Ou Principes Des Loix, Volumes 1-2 (Google eBook)

Front Cover
Arkstée & Merkus, 1776 - Law - 380 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 58 - ... impossible de les ignorer. En effet, qui peut nier qu'en sortant de ses mains, nous ne nous soyons trouvés dans la plus parfaite égalité? N'at-elle pas donné à tous les hommes les mêmes organes, les mêmes besoins, la même raison?
Page 172 - ... de nous , et que la vertu languit souvent méprisée ; tandis que tout ce que nous voyons , tout ce que nous éprouvons , nous apprend que la pratique de nos devoirs exige de la vigilance , du courage , de la fermeté et une constance précautionnée pour résister aux amorces du vice ; je croirai bonnement que ces philosophes prennent...
Page 155 - La république n'est pas composée d'hommes seuls, et je vous avertis que vous n'avez rien fait si vous négligez l'éducation des femmes. Il faut choisir ou d'en faire des hommes comme à Sparte, ou de les condamner à la retraite. Si vous ne leur donnez pas la force, le courage et l'élévation dont je parle, elles vous communiqueront toutes leurs faiblesses.
Page 121 - ... dans tout état, où la propriété est une fois établie , il faut la regarder comme le fondement de l'ordre , de la paix et de la sûreté publique.
Page 77 - D'ailleurs, il réfulteroit de cette méthode que, les revenus n'étant pas égaux tous les ans , l'Etat feroit tantôt riche , & tantôt pauvre , & les adminiftrateurs profíteroient de cette incertitude , pour pêcher, comme on dit , en eau trouble. Si la loi n'accorde au gouvernement d'autres fonds , que des contributions fur les citoyens , il fera certainement plus attentif à l'adminiftration des finances ; j'aime aile/ qu'à l'avarice des magiftrats , on oppofe l'avarice des particuliers ,...
Page 97 - Pour n'être pas réduit à la fâcheuse extrémité d'écrire les lois en caractères de sang, et de conduire les citoyens par la terreur et la crainte, que le législateur soit assez habile pour profiter des -qualités sociales que la nature nous a données. Qu'il avertisse plusieurs fois avant que de punir; qu'il travaille à nous rendre honteux de nos fautes, et que le châtiment, si je puis parler ainsi, frappe l'âme plutôt que le corps.
Page 42 - Romains , avant qu'ils se fussent aggrandis et corrompus par leurs conquêtes, trouvèrent toujours dans la sagesse de leurs magistrats un remède efficace pour tous leurs maux. Chez nous , au contraire , tout est si bien ordonné que ce qui fait le malheur des uns fait le bonheur des autres. La...
Page 13 - ... c'est que le bonheur est bien plus dans nous-mêmes que dans les objets qui nous entourent. Il naît de notre manière de penser ; et ce n'est point, croyez-moi, une denrée que les marchands vendent aux peuples chez lesquels ils trafiquent, ou qu'ils rapportent pêle-mêle avec du sucre et de la cochenille.
Page 77 - Pour moi je vous l'avoue, bien loin de regarder cette communauté comme une chimère impraticable, j'ai de la peine à deviner comment on est venu à établir des propriétés.
Page 173 - ... dignes d'écouter leur doctrine? Malgré la crédulité que nous reprochent ces grands philosophes, je les avertis que nous ne croyons pas volontiers à leur probité. Ils ont beau parler de leur amour pour la vertu en termes magnifiques, on les voit à travers le masque dont ils tâchent de se couvrir, et on les voit tels qu'ils sont.

Bibliographic information