L'amour médecin. Le misanthrope. Le médecin malgré lui. Mélicerte. Pastorale comique. Le Sicilien, ou L'amour peintre (Google eBook)

Front Cover
chez J. Johnson; J. Walker; J. Richardson; J. Faulder; Vernor, Hood, et Sharpe; R. Lea; J. Nunn; Cuthell et Martin; E. Jeffery; Lackington, Allen et Co.; Wilkie et Robinson; J. Booker; Black, Parry, et Kingsbury; et J. Asperne, 1809
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 110 - L'orgueilleuse a le cœur digne d'une couronne; La fourbe a de l'esprit, la sotte est toute bonne; La trop grande parleuse est d'agréable humeur, Et la muette garde une honnête pudeur. C'est ainsi qu'un amant dont l'ardeur est extrême, Aime jusqu'aux défauts des personnes qu'il aime.
Page 92 - Ce style figuré, dont on fait vanité, Sort du bon caractère et de la vérité : Ce n'est que jeux de mots, qu'affectation pure, Et ce n'est point ainsi que parle la nature.
Page 17 - Tous ces conseils sont admirables assurément; mais je les tiens un peu intéressés , et trouve que vous me conseillez fort bien pour vous. Vous êtes orfèvre , monsieur Josse , et votre conseil sent son homme qui a envie de se défaire de sa marchandise.
Page 92 - Si l'on peut pardonner l'essor d'un mauvais livre, Ce n'est qu'aux malheureux qui composent pour vivre. Croyez-moi. Résistez à vos tentations, Dérobez au public ces occupations, Et n'allez point quitter, de quoi que l'on vous somme, Le nom que, dans la cour, vous avez d'honnête homme.
Page 92 - Ce n'est que jeu de mots , qu'affectation pure, Et ce n'est point ainsi que parle la nature. Le méchant goût du siècle en cela me fait peur; Nos pères...
Page 110 - Ils frappent tous la mienne, et loin de m'en cacher, Elle sait que j'ai soin de les lui reprocher. Plus on aime quelqu'un, moins il faut qu'on le flatte; A ne rien pardonner le pur amour éclate...
Page 105 - C'est un parleur étrange , et qui trouve toujours L'art de ne vous rien dire avec de grands discours : Dans les propos qu'il tient on ne voit jamais goutte, Et ce n'est que du bruit que tout ce qu'on écoute.
Page 81 - II faut fléchir au temps sans obstination, Et c'est une folie à nulle autre seconde De vouloir se mêler de corriger le monde.
Page 91 - Mais, pour vous, vous savez quel est notre traité. Parlez-moi, je vous prie, avec sincérité. ALCESTE. Monsieur, cette matière est toujours délicate, Et sur le bel esprit nous aimons qu'on nous flatte. Mais un jour, à quelqu'un dont je tairai le nom, Je disais, en voyant des vers de sa façon...
Page 66 - Ils ne censurent point toutes nos actions , Ils trouvent trop d'orgueil dans ces corrections; Et, laissant la fierté des paroles aux autres, C'est par leurs actions qu'ils reprennent les nôtres.

Bibliographic information