Essai de physiologie végétale: ouvrage dans lequel sont expliquées toutes les parties des végétaux: accompagné de planches et de tableaux méthodiques, représentant les trois systèmes de Tournefort, de Linné et de Jussieu (Google eBook)

Front Cover
F. Schoell, 1810 - Plant physiology
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 76 - Humboldt], les exemples de la plus grande « hauteur à laquelle parviennent les végétaux. Le « palmier à cire que nous avons découvert sur les « Andes, dans la montagne de Quindiu, entre Ibagué « et Carthago, atteint la hauteur énorme de 160 à
Page 82 - Cet arbre gigantesque, dit M. de Humboldt dans ses Tableaux de la nature, est aujourd'hui dans le jardin de M. Franchi, dans la petite ville d'Orotava, appelée jadis Taoro , l'un des endroits les plus délicieux du monde cultivé. En...
Page 58 - ... excentrique de l'écorce et furent constamment repoussés à l'extérieur ; les autres , au contraire , se portèrent vers le centre et furent , après quelques années, recouverts de plusieurs couches de bois. Duhamel conclut de ces faits que l'écorce produit le liber, l'aubier et le bois, et je pense, au contraire, que l'aubier et le bois, en donnant naissance au cambium, produisent le liber , et par conséquent le tissu cellulaire et le tissu tubulaire , qui , venant à être désunis par...
Page 165 - En pédale, pedata , quand le pétiole principal se bifurque, et que les folioles sont disposées comme des pédales sur le côté interne des deux branches du pétiole; l'ellébore noir, la serpentaire.
Page 29 - Histoire naturelle appliquée à la chimie et aux arts, aux différent genres de l'industrie et aux besoins personnels de la vie; par Simon Morelot.
Page 82 - Franchi , dans la v petite ville d'Orotava , appelée jadis Taoro , « l'un des endroits les plus délicieux du monde
Page 118 - L'humidité contenue dans le végétal et celle de l'atmosphère tendent toujours à se mettre en équilibre; lorsque l'air extérieur est plus sec que le végétal , celui-ci laisse échapper des vapeurs humides ou des sucs qui lui sont propres; lorsque > au contraire, l'atmosphère est plus humide, c'est le végétal qui recueille et pompe l'humidité. Mais Hales et. Bonnet ont démontré que l'absorption et la transpiration sont...
Page 118 - ... l'air extérieur est plus sec que le végétal , celui-ci laisse échapper des vapeurs humides ou des sucs qui lui sont propres; lorsque > au contraire, l'atmosphère est plus humide, c'est le végétal qui recueille et pompe l'humidité. Mais Hales et. Bonnet ont démontré que l'absorption et la transpiration sont d'autant plus abondantes que le végétal présente plus de surface; il n'ya donc pas de doute que les poils , par cela seul qu'ils augmentent la surface , servent à ces deux opérations....
Page xx - ... intérieur, se flattent qu'ils auront fait de grands progrès, lorsqu'ils seront parvenus à leur assigner la dénomination qui leur -convient. Ils ignorent que le vrai Naturaliste doit considérer les êtres bruts et organisés dans les différens...
Page 242 - BRACTÉES (Bot.), petites feuilles qui sont placées audessous du point d'insertion des fleurs, et qui les, recouvrent avant leur développement. Quand elles ressemblent aux autres feuilles de la tige, on les nomme feuilles florales; si elles sont différentes et prennent la forme d'écaillé , on leur donne le nom de bractées. ( J. ) BRADEN ( Ichtyol. ) , nom allemand de la brème. Voyez BHASSEN.

Bibliographic information