Mercure de France (Google eBook)

Front Cover
1766
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 100 - De là il vint pafler huit ou dix jours „ chez moi. Quand il fut de retour à" » Genève , il mit ordre à fes affaires, fit » le bilan de fes dettes & de fes meubles : ,> l'un compenfoit & acquittoit l'autre. Il...
Page 103 - On a trop mis à l'écart le soin de la santé, les moyens 'de la conserver, et les exercices du corps. On a négligé ce qui regarde les affaires les plus communes et les plus ordinaires, ce qui fait l'entretien de la vie, le fondement de la société civile. La plupart des jeunes gens ne connaissent ni le monde qu'ils habitent ni la terre qui les nourrit, ni les hommes qui fournissent à leurs besoins, ni les animaux qui les servent, ni les ouvriers et les artisans qu'ils emploient ; ils n'ont...
Page 3 - Pofle, payeront pour fe'r^e volumes 32 livres d'avance, en s'abonnant, & elles les recevront francs de port. Celles qui auront des...
Page 116 - Haye , & fe trouve à Paris , chez la. veuve Duchefne , Libraire, rue Saint Jacques, au temple du goût : z/î-i8.
Page 113 - Repréfentée, pour la première fois, par les Comédiens François ordinaires du Roi, le 7 Septembre, 1764.
Page 209 - La marche étoit fermée par des carroiles des perfbnnes qui eompofoient le deuil. Vers les fept heures du foir , le convoi arriva à Sens; le Cardinal de Luynes, Archevêque de cette Ville, reçut le corps de...
Page 128 - Il en faut dire autant des autres Pères , qui ont travaillé fur le même plan , dès les premiers fiécles de l'Églife.
Page 186 - Directeur & Ordonnateur Général des Bâtimens du Roi , Jardins , Arts , Académies & Manufactures Royales.
Page 208 - Aumônier , fità il heures du matin , la cérémonie de lever le corps , qui fut placé dans le char deftiné à le porter à l'églife Métropolitaine de Sens ; le convoi fe mit en marche peu après , dans l'ordre fui vant.
Page 14 - Sont unis aux oifeaux , dent le tendre ramage Forme de gracieux concerts ,. Ou qui font briller dans les airs Le fuperbe appareil de leur riant plumage.

Bibliographic information