Bulletin de la Société Académique de Brest (Google eBook)

Front Cover
1890
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 269 - Les frégates du roi de France, la Boussole et l'Astrolabe , commandées par MM. de La Pérouse et de Langle , parties du port de Brest en juin tj85.
Page 137 - ... à leur critique pour en assurer l'exactitude ? A mon avis , il ya souvent plus de vérités historiques à recueillir dans ces récits où se déploie l'imagination populaire que dans beaucoup de savantes dissertations. Quelles que soient les fables qu'il a mêlées aux faits, Guillaume de Jumiège est l'un des plus curieux historiens du xi...
Page 104 - Le grand-maître des ordres royaux, militaires et hospitaliers de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare de Jérusalem...
Page 96 - Vaisseaux plus particulière • « ment affectés à la navigation de la Manche et de « l'Océan dans les ports de Brouage, Brest et le Havre, « dans chacun desquels il y aurait un chef d'escadre, un « commissaire général et un capitaine de port. Une « Notice historique sur Brest, publiée par M. Billiard, « ancien préfet du Finistère, dans VHistoire des villes « de France, tome 1err pp. 153-191, nous apprend qu'à « cette époque, André Cébéret, premier intendant, aurait « fait bâtir...
Page 262 - N'étaient portés sur ce registre que « les fils de gentilshommes ou de sous-lieutenants de vaisseau ou de port et les fils de négociants en gros, armateurs, capitaines, marchands et gens vivant noblement.
Page 91 - ... savoir aimer, je défie Marion de Lorme de savoir pleurer, je défie Camille de savoir maudire, je défie Dona Sol de savoir mourir. « La poésie, c'est l'essor de la passion, c'est l'élan de la vengeance, c'est le courage du repentir, c'est l'enthousiasme du sacrifice, c'est tout ce qui est noble, tout ce qui est grand, c'est tout ce qui est bien, c'est tout ce qui est beau ; c'est à la fois l'œil qui contemple et la main qui cueille, le souffle qui aspire, et le feu qui embrase, l'aigle...
Page 296 - ... ces trois espèces sont encore aujourd'hui les seules que l'on connaisse. Les diatribes de Browall contre Linné n'eurent pas d'autre réponse. J.-J. Rousseau, qui admirait la modération de Linné envers ses critiques , s'écria, dans un moment d'abandon? « Que n'ai-je imité le professeur d'Upsal: j'y aurais gagné quelques jours de bonheur et des an, nées de tranquillité.
Page 106 - ... accusait d'avoir conspiré en faveur du Roi. — Après un interrogatoire qui dura le 23, la nuit suivante, et la matinée du lendemain, interrogatoire où la noble franchise de ses réponses embarrassa ses juges, il fut condamné à la peine de mort, qu'il subit avec courage.
Page 296 - ... la France comme un pays où le travail scientifique se perd, où la décadence est proche. En présence de l'imposant spectacle auquel nous assistons depuis le mois de mai et qui, se continuant avec un succès inouï, démontre au monde entier l'inanité de ces accusations, ouvrons nos assises pleins de joie dans le présent, pleins d'espoir pour l'avenir; que nos travaux aussi importants...
Page 91 - ... Madame Penquer l'emportent vers les régions de l'infini. Avant de citer les vers, qu'il nous soit permis de détacher une page de prose, d'une de ses préfaces : « Sans la poésie je défie Chimène de savoir aimer, je défie Marion de Lorme de savoir pleurer, je défie Camille de savoir maudire, je défie Dona Sol de savoir mourir. « La poésie, c'est l'essor de la passion, c'est l'élan de la vengeance, c'est le courage du repentir, c'est l'enthousiasme du sacrifice, c'est tout ce qui est...

Bibliographic information