Contes de la Fontaine (Google eBook)

Front Cover
Vve Dabo, 1821
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 171 - L'enfant, d'un air enjoué, Ayant un peu secoué Les pièces de son armure Et sa blonde chevelure, Prend un trait, un trait vainqueur Qu'il me lance au fond du cœur.
Page 342 - Nuls traits à découvert n'auront ici de place ; Tout y sera voilé, mais de gaze, et si bien Que je crois qu'on n'en perdra rien. Qui pense finement et s'exprime avec grâce, Fait tout passer, car tout passe : Je l'ai cent fois éprouvé; Quand le mot est bien trouvé, Le sexe, en sa faveur, à la chose pardonne : Ce n'est plus elle alors, c'est elle encor pourtant : Vous ne faites rougir personne, Et tout le monde vous entend.
Page 4 - Tous deux dormoient : dans cet abord Joconde Voulut les envoyer dormir en l'autre monde ; Mais cependant il n'en fit rien , Et mon avis est qu'il fit bien. Le moins de bruit que l'on peut faire En telle affaire Est le plus sûr de la moitié.
Page 174 - Quintilien 2 ; encore l'auteur n'aurait-il pas satisfait au principal point, qui est d'attacher le lecteur, de le réjouir, d'attirer malgré lui son attention, de lui plaire enfin. Car, comme l'on sait, le secret de plaire ne consiste pas toujours en l'ajustement ; ni même en la régularité 3 : il faut du piquant et de l'agréable, si l'on veut toucher.
Page ix - Je réponds en peu de mots que j'ai mes garants : et puis ce n'est ni le vrai ni le vraisemblable qui font la beauté et la grâce de ces choses-ci ; c'est seulement la manière de les conter.
Page 109 - Chacun le dit , et chacun s'en tint là : Car de prêter à moins que sur bon gage, Point de nouvelle : on oublia les dons, Et le mérite , et les belles raisons De Fédéric, et sa première vie.
Page 180 - Contons; mais contons bien, c'est le point principal. C'est tout; à cela près, censeurs, je vous conseille De dormir comme moi sur l'une et l'autre oreille. Censurez, tant qu'il vous plaira. Méchants vers et phrases méchantes : Mais pour bons tours, laissez-les là, Ce sont choses indifférentes; Je n'y vois rien de périlleux.
Page 153 - Qui ne connoît l'inimitable actrice Représentant ou Phèdre ou Bérénice, Chimène en pleurs, ou Camille en fureur? Est-il quelqu'un que votre voix n'enchante? S'en trouve-t-il une autre aussi touchante, Une autre enfin allant si droit au cœur?
Page 175 - Venons à la liberté que l'auteur se donne de tailler dans le bien d'autrui ainsi que dans le sien propre, sans qu'il en excepte les nouvelles même les plus connues, ne s'en trouvant point d'inviolable pour lui. Il retranche, il amplifie, il change les incidents et les circonstances, quelquefois le principal événement et la suite : enfin, ce n'est plus la même chose ; c'est proprement une nouvelle nouvelle ; et celui qui l'a inventée aurait bien de la peine à reconnaître son propre ouvrage.
Page 170 - J'ouvre au pauvre morfondu, Et m'enquiers comme il se nomme. " Je te le dirai tantôt," Repartit-il ; " car il faut Qu'auparavant je m'essuie. J'allume aussitôt du feu. Il regarde si la pluie N'a point gâté quelque peu Un arc dont je me méfie. Je m'approche toutefois, Et de l'enfant prends les doigts, Les réchauffe ; et dans moi-même Je dis, Pourquoi craindre tant ? Que peut-il ? c'est un enfant ; Ma couardise est extrême D'avoir eu le moindre effroi.

Bibliographic information