Verhandeling over den Nederlandschen versbouw, Volumes 1-2 (Google eBook)

Front Cover
M. Nijhoff, 1854 - klasse
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 323 - C'est en la paix que toutes choses Succèdent selon nos désirs ; Comme au printemps naissent les roses, En la paix naissent les plaisirs; Elle met les pompes aux villes, Donne aux champs les moissons fertiles, Et de la majesté des lois Appuyant les pouvoirs suprêmes, Fait demeurer les diadèmes Fermes sur la tête des rois.
Page 7 - Éclaire tous les humains. Environné de lumière, Cet astre ouvre sa carrière Comme un époux glorieux, Qui, dès l'aube matinale, De sa couche nuptiale Sort brillant et radieux. L'univers, à sa présence, Semble sortir du néant.
Page 327 - Là se perdent ces noms de maîtres de la terre, D'arbitres de la paix, de foudres de la guerre; Comme ils n'ont plus de sceptre, ils n'ont plus de flatteur Et tombent avec eux d'une chute commune Tous ceux que leur fortune Faisait leurs serviteurs.
Page 8 - L'homme en sa propre force a mis sa confiance; Ivre de ses grandeurs et de son opulence, L'éclat de sa fortune enfle sa vanité. Mais, ô moment terrible, ô jour épouvantable, Où la mort saisira ce fortuné coupable, Tout chargé des liens de son iniquité ! •Que deviendront alors, répondez, grands du monde, Que deviendront ces biens où votre espoir se fonde, Et dont vous étalez l'orgueilleuse moisson ? Sujets...
Page 133 - FROM the wood-skirted waters of Lego, ascend, at times, grey-bosomed mists ; when the gates of the west are closed, on the sun's eagle-eye. Wide,- over Lara's stream is poured the vapour dark and deep : the moon, like a dim shield, is swimming thro
Page 233 - Votre terre offre des harmonies, Offre des fruits de miel et des fleurs de corail Dont la conquête encor vaut des jours de travail. Un soir, sur les flots verts qu'il rase sans travail, Un chevalier, vêtu d'armes d'où sont bannies Toutes fausses couleurs, arrive; du corail...
Page 176 - MAECENAS atavis edite regibus O et praesidium et dulce decus meum, Sunt quos curriculo pulverem Olympicum Collegisse juvat, metaque fervidis Evitata rotis, palmaque nobilis. Terrarum dominos evehit ad Deos, Hunc si mobilium turba Quiritium Certat tergeminis tollere honoribus ; Illum si proprio condidit horreo Quidquid de Libycis verritur areis.
Page 323 - Pense, mortel , à t'y résoudre; Ce sera bientôt fait de toi : Tel aujourd'hui donne la loi Qui demain est réduit en poudre. Le jour qui paraît le plus beau , Souvent jette dans le tombeau La mémoire la mieux fondée , Et l'objet qu'on aime le mieux Échappe bientôt à l'idée , Quand il n'est plus devant les yeux.
Page 324 - Que saurait enseigner aux princes Le grand Démon qui les instruit, Dont ta sagesse en nos provinces Chaque jour n'épande le fruit? Et qui justement ne peut dire, A te voir régir cet empire Que si ton heur était pareil A tes admirables mérites, Tu ferais dedans ses limites Lever et coucher le soleil?
Page 323 - D'elle naquit la frénésie De la Grèce contre l'Asie, Et d'elle prirent le flambeau Dont ils désolèrent leur terre Les deux frères de qui la guerre Ne cessa point dans le tombeau.

Bibliographic information