Les Hyménomycètes, ou, Description de tous les champignons (fungi): qui croissent en France, avec l'indication de leurs propriétés utiles ou vénéneuses (Google eBook)

Front Cover
Ch. Thomas, 1874 - Basidiomycetes - 820 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Popular passages

Page 35 - ... pâle) et rougissant au toucher. Spore ovoïde ou ellipsoïde (ommoi-i4), guttulée blanc hyalin. Été-automne. Terrains secs et arides des bois, surtout de chênes, dans toute la région méditerranéenne, dont elle est caractéristique. A les mêmes propriétés alimentaires que l'Amanite ovoïde, à laquelle elle ressemble beaucoup et dont elle diffère surtout par les fines stries qui se remarquent sur les bords du chapeau, par le pied farci au lieu d'être plein, par la nuance des lamelles...
Page 754 - Hyméniuin primitivement salé-jaunâtre, puis ochracé, parsemé ça et là, quand il est fertile, de points d'un jaune doré et luisant; devenant ensuite nu, tuberculeux ou papillcux et à la fin affaissé et fendillé.
Page 323 - Pied creux , épaissi au sommet et insensiblement renforcé intérieurement, lisse, glabre, blanc ou blanchâtre, sa longueur dépasse toujours le diamètre du chapeau. Chair blanche, élastique. Odeur fétide, insupportable. Habitat : sur la terre , dans les bois, parmi les mousses et les graminées. Automne. Très-rare. (Quelques échantillons de cette espèce...
Page 677 - Angleterre on en fait des cuirs à rasoirs. Dans le Nord, on l'emploie surtout à faire de l'amadou. 677. POLYPORUS POPULINUS (Fries), Gillet, p. 678. Sur le tronc du peuplier noir, à Arcis-sur-Aube, Paul Hariot. 678. POLYPORUS RADIATUS (Fries), Gillet, p. 679; Lucand, Icon., tab. 123; Inodermus radiatus (Sow.), Quélet, Ench., -p.
Page 440 - ... Chapelle-de-Bragny, 26 septembre (ab. Flageolet). — Comestible, d'après Paulet ; mais doit être considérée comme suspecte. Odeur aromatique très persistante comparée à celle de l'anis ou du laurier-cerise. pudica Fr. p. 218. Gil. p. 439. Ag.
Page 591 - Chapeau presque membraneux, ovoïde-campanule, obtus, puis ouvert, lisse, brun ou brunâtre, couvert surtout vers la marge, de squames soyeuses blanches, nu à la fin et argillenxochracé, diam.
Page 479 - Chapeau charnu, convexe, obtus, couvert de larges squames d'un rouge de minium. Feuillets subdistants, émarginés, d'abord violacés puis couleur de cannelle. Pied plein, court, bulbeux, cortiné par des librilles rousses. Chair ferme, blanche.
Page 482 - Pied plein, puis creux, st. un peu épaissi à la base, pi. ou m. flbrilleux, écailleux ou glabre, toujours plus pâle que le chapeau et plus long que son diamètre • Cortine très-fugace. Odeur de reinette. Saveur désagréable.
Page 709 - La surface fertile est orangée foncée ou d'un ferrugineux-jaunâlro et présente de larges plis anastomosés en réseau formant par leur réunion des espèces de pores grands, anguleux et irréguliers. OdenV désagréable surtout quand il est sec. Plante sèch» et aride, à plis subréticulés, centrifuges.
Page 38 - Une volve ou des débris de cette membrane à la base du pédicule ou sur le chapeau. Surface du chapeau humide ou même un peu visqueuse. Epiderme très-adhérent. Odeur vireuse, désagréable ; saveur d'abord insignifiante, puii très-acre.

Bibliographic information