La Mosaïque du midi: publication mensuelle, Volume 5 (Google eBook)

Front Cover
Jean Mamert Cayla
J.-B. Paya., 1841
1 Review
  

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

page 275 référence à Morlhon

Common terms and phrases

Popular passages

Page 179 - Las d'espérer et de me plaindre Des muses, des grands, et du sort, C'est ici que j'attends la mort, Sans la désirer ni la craindre.
Page 352 - Le premier jour du mois de Mai Fut le plus heureux de ma vie ; Le beau dessein que je formai Le premier jour du mois de Mai. Je vous vis, et je vous aimai. Si ce dessein vous plut, Silvie, Le premier jour du moisde Mai Fut le plus heureux de ma vie.
Page 61 - La ville de Lyon sera détruite : tout ce qui fut habité par les riches sera démoli; il ne restera que la maison du pauvre, les habitations des patriotes égorgés ou proscrits, les édifices spécialement employés à l'industrie et les monuments consacrés à l'humanité et à l'instruction publique. Art. i. Le nom de Lyon sera effacé du tableau des villes de la République. La réunion des maisons conservées portera désormais le nom de ville affranchie.
Page 372 - ... de confiance que lui donne le Corps législatif et le décret de la représentation nationale m'ont convaincu que, quel que soit le poste où l'appelle désormais l'intérêt public, les périls de la liberté sont surmontés et les intérêts des armées garantis.
Page 277 - Tel est le caractère dominant des mœurs de notre siècle: une inquiétude généralement répandue dans toutes les professions; une agitation que rien ne peut fixer. ennemie du repos, incapable du travail, portant partout le poids d'une inquiète et ambitieuse oisiveté; un soulèvement universel de tous les hommes contre leur condition; une espèce de conspiration générale, dans laquelle ils semblent être tous convenus de sortir de leur caractère; toutes les professions confondues, les dignités...
Page 179 - ... comme votre ami, vous demander ce qui a pu depuis si long-temps vous irriter, et vous porter à écrire contre tous les plus célèbres écrivains de l'antiquité? Est-ce le peu de cas qu'il vous a paru que l'on...
Page 81 - ... Au nom de l'honneur de votre mère , ne me refusez pas ; au nom de Dieu , pardonnez-moi. J'attends votre réponse comme un criminel attend son arrêt. Oh ! hélas ! si je ne l'aimais pas plus que la vie , j'aurais pu vous aimer à force de vous estimer : comme cela , vos caresses me dégoûtent. Tuez-moi , je le mérite ; et cependant j'espère en vous. Faites passer un papier sous ma porte ce soir , sinon demain je serai morte. Ne vous occupez pas de moi : j'irai à pied jusqu'à Brives s'il...
Page 62 - Il sera élevé sur les ruines de Lyon une colonne qui attestera à la postérité les crimes et la punition des royalistes de cette ville, avec cette inscription : Lyon fit la guerre à la Liberté ; Lyon n'est plus Le 18e jour du 1er mois l'an 2 de la République française une et indivisible Art.
Page 224 - Enfin c'en est fait, la Brinvilliers est en l'air : son pauvre petit corps a été jeté, après l'exécution, dans un fort grand feu, et ses cendres au vent ; de sorte que nous la respirerons, et que, par la communication des petits esprits, il nous prendra quelque humeur empoisonnante, dont nous serons tout étonnés.
Page 372 - Citoyen président , engagé dans les affaires publiques uniquement par ma passion pour la liberté , je n'ai consenti à partager la première magistrature de l'état que pour la soutenir dans ses périls par mon dévouement , pour préserver des atteintes de ses ennemis les patriotes compromis dans sa cause , et pour assurer aux défenseurs de la patrie ces soins particuliers qui ne pouvaient leur être plus constamment...

Bibliographic information