Suite du Répertoire du Théâtre français: avec un choix des pièces de plusieurs autres théâtres, Volumes 39-40 (Google eBook)

Front Cover
Mme veuve Dabo, 1822 - French drama
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 120 - Je vais te l'expliquer. Il ya deux sortes de gens parmi nous, les riches et les pauvres. Les riches ont tout l'argent et les pauvres n'en ont point. ARLEQUIN Fort bien. LÉLIO Ainsi, pour que les pauvres en puissent avoir, ils sont obligés de travailler pour les riches qui leur donnent de cet argent à proportion du travail qu'ils font pour eux. ARLEQUIN Et que font les riches tandis que les pauvres travaillent pour eux?
Page 163 - Si tu n'aimes que son bien, tu ne dois pas l'épouser parce qu'il n'a plus ce que tu aimais; mais si tu n'aimes que lui, tu dois l'épouser parce qu'il a encore tout ce que tu aimes. FLAMINIA Oui : mais mon père qui voulait me le donner quand il était riche, ne le veut plus aujourd'hui qu'il est pauvre. ARLEQUIN C'est que ton père n'aimait que son bien. FLAMINIA Et il veut m'en donner un autre qui est riche que je ne puis aimer, parce que j'aime toujours le premier.
Page 123 - ... l'argent ou d'autres diableries, au lieu de jouir simplement de la nature comme nous, qui ne voulons rien avoir, afin de jouir plus librement de tout; vous êtes esclaves de toutes vos possessions que vous préférez à votre liberté et à vos frères, que vous feriez pendre s'ils vous avaient pris la plus petite partie de ce qui vous est inutile.
Page 216 - ASPASIE. Qu'est-ce qui appartient aux animaux d'un pâturage ? — ARLEQUIN. Ce qu'ils en peuvent manger. — ASPASIE. A qui appartient ce qu'ils ne peuvent pas manger? — ARLEQUIN. A ceux qui en ont besoin. — ASPASIE. Les trésors sont aux hommes ce que les pâturages sont aux animaux ; ainsi, tout ce qui ne fait pas besoin à Timon ne lui appartient point et vous pouvez le prendre. — ARLEQUIN. Je comprends cela, mais ce qui m'étonne, c'est que les ânes le savent et que les hommes semblent...
Page 132 - Ote-toi de là. ARLEQUIN Ah! les sottes gens! Mais, dites-moi, celui qui tuera l'autre épousera donc cette fille? MARIO Oui. ARLEQUIN Oui? et savez-vous si elle le voudra? Elle aime l'un ou l'autre, ainsi il faut lui demander avant que de vous battre, celui qu'elle veut que l'on tue. LÉLIO Mais . . . ARLEQUIN Mais, mais: oui, bête que tu es; car si c'est lui qu'elle aime, et que tu le tues,30 elle te haïra davantage et ne te voudra pas.
Page 104 - Oh, oh ! Qu'est-ce donc que cela ? Cette chevelure n'est point naturelle... Comment diable ? à ce que je vois, les gens d'ici ne sont point tels qu'ils paraissent, et tout est emprunté chez eux, la bonté, la sagesse, l'esprit, la chevelure. Ma foi, je commence tout de bon à avoir peur, me voyant obligé de vivre avec de tels animaux...
Page 125 - Réponds-moi, scélérat, homme sans foi, sans charité. (Il pleure.) LÉLIO Console-toi, mon cher Arlequin, je suis riche, moi, et je te donnerai tout ce qui te sera nécessaire. ARLEQUIN Et moi, je ne veux rien recevoir de toi; comme vous ne donnez ici rien pour rien, ne pouvant te donner de l'argent qui est le diable qui vous possède tous, tu voudrais que je me donnasse moi-même et que je fusse ton esclave comme ces malheureux qui te servent: je veux être homme libre et rien de plus. Ramène-moi...
Page 70 - ... que je défie tous les muguets de Florence de me jouer le moindre petit tour. HORACE. Ne défiez pas tant, mon frère, ne défies pas tant : un jaloux est déjà plus d'à-dumi trompé.
Page 136 - ARLEQUIN, seul, en petit-maître. Me voilà drôlement beau! une chevelure empruntée, un habit beau à la vérité, mais qu'est-ce que tout cela a de commun avec moi, puisque ces beautés ne sont pas les miennes ? Cependant avec ce harnois on veut que je sois plus beau : ah, ah, ah! le capitaine est fou, il trouve des impertinences de fort belles choses. Ce pauvre garçon a l'esprit gâté par les lois de ce pays; j'en suis fâché, car dans le fond il est bon homme. SCÈNE II ARLEQUIN, UN PASSANT...
Page 77 - A quoi penses-tu donc? ARLEQUIN Je pense que voici un mauvais pays, et si tu m'en crois, nous le quitterons bien vite. LÉLIO Pourquoi? ARLEQUIN Parce que j'y vois des sauvages insolents qui commandent aux autres, et s'en font servir; " et que les autres, qui sont en plus grand nombre, sont des lâches, qui ont peur, et font le métier des bêtes: je ne veux point vivre avec de telles gens.

Bibliographic information