Alix Ayme

Front Cover
Independent Publishing Group, 2012 - Art - 119 pages
0 Reviews
C'est une jeune élève de Maurice Denis qui quitte la France en 1919 pour accompagner son époux chargé d'une brève mission en Chine. Ce premier voyage sera fondamental. Malgré une acclimatation un peu difficile, Alix Aymé se passionnera vite pour le continent asiatique et y séjournera plus de vingt ans. Avide de connaissances, d'une nature courageuse et déterminée, elle multiplie les voyages en Chine, au Cambodge, au Laos, au Vietnam, etc., dans des conditions qui, à l'époque, exigeaient d'avoir un tempérament solide. Elle se passionne pour les techniques picturales asiatiques et c'est à elle, avec Joseph Inguimberty, que l'on doit la renaissance de la laque vietnamienne qu'elle enseigne de 1934 à 1939 à l'école des beaux-arts d'Hanoï. Influencée par Gauguin et les Nabis, elle parvient à faire une synthèse artistique avec les styles indochinois sans tomber dans le maniérisme ou l'exotisme. Sa peinture est alerte et délicate, c'est une fine coloriste, son trait est précis et élégant. C'est toute la sensibilité de l'Asie qu'Alix Aymé nous fait percevoir dans son oeuvre.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2012)

Corinne de Ménonville is the manager of development and international relations at the Guimet Museum in Paris. She is a specialist in Asiatic art and has written many essays on the subject.

Bibliographic information