Annales des sciences naturelles: Zoologie et biologie animale (Google eBook)

Front Cover
Masson, 1862 - Biology
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 378 - Ces jeunes physiologistes ont rendu visibles et faciles à constater des phénomènes dont l'observation était très difficile, et leurs expériences nous semblent devoir faire cesser toute discussion sur ce point de l'histoire de la circulation du sang chez l'homme et les animaux qui se rapprochent le plus de lui par leur organisation. Il peut rester encore diverses questions -à résoudre relativement à la manière dont la systole ventriculaire détermine la pulsation cardiaque ; mais dans notre...
Page 232 - Comme ou le voit, le Renard n'est représenté que par un seul individu bien adulte dont nous n'avons recueilli qu'une molaire supérieure et deux os du métacarpe. Les chevaux étaient très nombreux. Tous les os longs en étaient uniformément cassés ; quelques-uns portaient encore la trace des entailles qu'avaient produites les instruments de silex dont les chasseurs se servaient pour détacher la peau et les chairs. Évidemment ces animaux servaient d'aliment aux populations primitives pyrénéennes.
Page 259 - Dans tous les Vertébrés pulmonaires, les deux articulations du coude et du genou se composent de quatre os, trois os longs et une apophyse libre ou soudée, olécrâne ou rotule. Examinons d'abord comparativement l'os du bras et celui de la cuisse. Fémur et humérus. — Le corps du premier est droit, celui du second est tordu de 180...
Page 242 - ... où se rencontrent les Ours, les Rhinocéros et les Éléphants. Elle est contemporaine de la couche moyenne de la grotte d'Arcy, mais plus ancienne que la caverne de Massat et surtout que les habitations lacustres de...
Page 269 - Mais quel est le vrai point d'attache de ces muscles àl'avant-bras et à la jambe ? Le triceps crural se fixe-t-il à la rotule, ou bien le ligament rotulien est-il le véritable tendon du triceps, qui s'insérerait alors à la crête du tibia? Philosophiquement, il est, impossible de considérer la rotule comme l'os d'insertion du triceps. En effet, 1° quand on examine la rotule avec soin, on voit que le tendon passe au-devant d'elle, mais ne l'embrasse pas; "2° dans les animaux...
Page 260 - ... 11 en est de même dans les oiseaux et dans les reptiles, où le fémur s'articule constamment, par une surface plus ou moins grande, avec le péroné. Dans tous ces genres d'animaux, les connexions du fémur sont donc les mêmes que celles de l'humérus; néanmoins, il existe des ordres entiers de mammifères qui semblent se dérober à cette loi. Les uns, tels que les bimanes, les quadrumanes, les carnivores, les pachydermes, ont un péroné; mais ce péroné...
Page 260 - ... Je vais essayer de le prouver. Examinons d'abord les mammifères inférieurs, ceux dont le plan est le plus simple et qui, dans la chronologie géologique, ont paru les premiers, savoir : les didelphes ou marsupiaux. Parmi ceux qui appartiennent à la création actuelle, le phascolôme-wombat (2) est certainement placé sur le dernier échelon de la série des mammifères. Que voyons-nous chez cet animal? un humérus s'articulant avec le radius et le cubitus, et le fémur s'articulant également...
Page 263 - ... casoar) dont l'interne est dirigé en avant, l'externe en dehors. Le triceps se fixe entre les deux tubercules et contient quelquefois une rotule qui se réduit le plus souvent à un petit noyau sésamoïde. Cette rotule n'est que l'extrémité de l'olécrâne qui est restée détachée comme dans le phascolôme-wombat. Ceci posé, nous pouvons suivre ces deux os dans la série des vertébrés. L'olécrâne...
Page 269 - L'anatomie comparée démontre donc que le ligament rotulien n'est autre chose que le» tendon du triceps, et que la rotule n'est pas le point d'insertion de ce muscle. Si, à la jambe, le triceps s'insère à la crête du tibia, à l'avantbras le même muscle doit s'insérer à la partie osseuse homologue; cette partie, c'est la crête postérieure du cubitus. Les anthropotomistes admettent que le triceps brachial s'insère à l'olécràne, et que c'est l'anconé qui s'attache à...
Page 160 - Le mécanisme respiratoire des Poissons se compose, comme chacun sait, du mouvement des mâchoires, de celui des opercules, de celui des rayons branchiostéges, de celui des arcs branchiaux, et enfin de celui des branchies, but final de tous les autres. Si, sur un Poisson, sur une Carpe par exemple, la moelle allongée est coupée transversalement, en faisant passer la section juste derrière le cervelet, tous ces mouvements, si nombreux et si compliqués, tout le jeu de ce mécanisme des mâchoires,...

Bibliographic information