Toi, Cécile Kovalsky: Roman

Front Cover
Différence, 2005 - History - 206 pages
0 Reviews
Pendant l'agonie de Myriam Stella Kovalsky qui termine ses jours dans une pension pour vieillards, Cécile, sa fille, s'interroge sur elle-même : pourquoi se complaît-elle dans l'échec ? Pourquoi se déprécie-t-elle en permanence ? Pourquoi la noirceur de la vie l'emporte-t-elle toujours sur l'enchantement ? Ces questions essentielles l'entraînent à plonger dans le passé de ses parents et de ses grands-parents, émigrés juifs à Bruxelles, et à raconter leur histoire qui pèse si lourdement sur la sienne. Avec un humour grinçant, elle choisit de mettre en lumière toutes les facettes de la légende familiale, et c'est le malheur d'une diaspora juive moins intégrée qu'elle ne le prétend ou le souhaite et d'un milieu d'artistes en lutte pour survivre qui lui saute aux yeux. Nommer les choses par leur nom, déshabiller la vérité de ses faux-semblants est la condition qui s'impose pour pouvoir enfin vivre. Cécile Kovalsky le sait d'autant mieux qu'elle travaille dans l'entreprise dont la vocation est de produire des images déformées : la télévision. Dans la chambre 32 du home Beau-Séjour où se meurt sa mère, elle entreprend de rédiger le discours qu'elle prononcera, en public, lors des funérailles et qui ne sera pas moins que l'emblème d'un nouveau départ. Loufoque, cruel, lucide et douloureux, ce premier roman de Marianne Sluszny éclaire la manière dont circulent les névroses dans les familles juives d'après-guerre et esquisse le parcours intérieur que son héroïne, Cécile Kovalsky, a entrepris pour s'en délivrer.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Related books

Contents

Section 1
11
Section 2
21
Section 3
31
Copyright

12 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information