Merlin, roman en prose du XIIIe siècle, Volume 2 (Google eBook)

Front Cover
Firmin Didot et cie, 1886
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 309 - MEYER (1877). 10 fr. Œuvres complètes d'Eustache Deschamps publiées d'après le manuscrit de la Bibliothèque nationale par le marquis DE QUEUX DE SAINT-HILAIRE, t. I à VI, et par Gaston RAYNAUD, t.
Page 309 - Guillaume de Palerne, publié d'après le manuscrit de la Bibliothèque de l'Arsenal à Paris, par Henri MICHELANT (1876).
Page 309 - XV* siècle publiées d'après le manuscrit de la Bibliothèque nationale de Paris par Gaston PARIS, et accompagnées de la musique transcrite en notation moderne par Auguste GEVAERT (1875). Deuxième tirage, broché 24 fr. Le vol. relié 30 fr. Les plus anciens Monuments de la langue française (ix«, x« siècles) publiés par Gaston PARIS.
Page 310 - Il a été fait de chaque ouvrage un tirage à petit nombre sur papier Whatman. Le prix des exemplaires sur ce papier est double de celui des exemplaires en papier ordinaire. Les membres de la Société ont droit à une remise de 25 p.
Page 309 - Élie de Saint-Gille, chanson de geste publiée avec introduction, glossaire et index, par Gaston RAYNAUD, accompagnée de la rédaction norvégienne traduite par Eugène KOELBING (1879) 8 fr.
Page 46 - ... terres lassés et travilliés de grans jornees, quidiés vous qu'il soit si aaisiés de combatre maintenant com sera li chevaliers de la tour qui ne fera fors que reposer? Certes se li errans estoit li mieudres chevaliers dou monde, quant il se combat en tel point, si ne m'esmervilleroie jou mie s'il estoit outrés. Iceste chose ne di je mie, che sachiés vous, por moi; car je ne sui ne si lassés ne si travilliés, ains me plaist bien autant li combatres comme feroit li reposers; mais je le...
Page 226 - Et cil li oste maintenant toutes les armes qu'il avoit vestues et le despoille (/. 2i gb) tout nu et puis le gete tout nu el puis a tel eure que cil i morut, car en poi d'eure fu noiiés. Et quant il l'i ot geté, Morgue le fist viestir et armer des armes a l'autre chevalier et li doune un cheval. Et quant il est tous apparilliés et montés, elle li dist :
Page 46 - Balin replies politely but firmly that he thinks the custom is an evil one: 'quant un chevaliers errans vient de lointainnes terres lasses et travillies de grans jornees, quidies vous qu'il soit si aaisies de combatre maintenant com sera li chevaliers de la tour qui ne fera fors que reposer ? Certes, se li errans estoit li mieudres chevaliers dou monde, quant il se combat en tel point, si ne m'esmervilleroie jou mie s'il estoit outres.
Page 150 - Lors coumencha a faire son enchantement et cloist si mervielleusement les (f. i8j c) maisons de tomes pars que il n'i paroit se ewe non. Et se vous fuissiés par dehors, ja tant n'i seussiés regarder que vous i veissiés fors le lac. Quant il ot fait ceste maistrie, il le moustra a la damoisele et li dist : « Est bien vostre maisons fremee? Ja nus ne verra avant qui la voie, ne ne sera si près qu'il l'aperchoive, s'il n'est de l'ostel...
Page 222 - Et elle prent le fuerre et le gete dedens le lac tant loing tard; coume elle puet, et il fu pesans, si afondra maintenant a tel eure qu'il ne fist puis bien a houme del monde fors a Gavain le neveu au roi Artu(s) a une seule bataille qu'il fist puis encontre Naborn l'enchanteour pour la biele fée qui Marsique estoit apielee.