Journal des Savants (Google eBook)

Front Cover
Éditions Klincksieck, 1819
1 Review
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 691 - La liberté, du génie et de l'art T'ouvre tous les trésors. Ta grâce auguste et fière De nature et d'éternité Fleurit. Tes pas sont grands. Ton front ceint de lumière Touche les cieux.
Page 687 - Qui que tu sois enfin, ô toi, jeune poète, Travaille, ose achever cette illustre conquête. De preuves, de raisons, qu'est-il encor besoin ! Travaille. Un grand exemple est un puissant témoin. Montre ce qu'on peut faire en le faisant toi-même.
Page 571 - Ils devront être adressés francs de port, au secrétariat de l'Académie, avant le terme prescrit, et porter chacun une épigraphe ou devise, qui sera répétée dans un billet cacheté joint au Mémoire, et contenant le nom de l'auteur.
Page 693 - Là, ni loups ravisseurs, ni serpents, ni poisons.... O visage divin ! ô fêtes ! ô chansons ! Des pas entrelacés, des fleurs, une onde pure, Aucun lieu n'est si beau dans toute la nature. Dieux ! ces bras et ces fleurs, ces cheveux, ces pieds nus Si blancs, si délicats! je ne les verrai plus! O portez, portez-moi sur les bords d'Érymanthe, Que je la voie encor, cette vierge...
Page 608 - ... nécessairement, lorsque librement d'abord il s'est mis en état de l'apercevoir. Ainsi, pour rappeler l'exemple déjà employé, tout homme est libre d'étudier ou de ne pas étudier l'arithmétique, c'est-à-dire, de diriger ou de ne point diriger son attention sur cette matière ; les uns le font, les autres ne le font pas, tous peuvent le faire, mais aussitôt que l'on a dirigé son attention de ce côté, et qu'on a étudié suffisamment, alors il est certain que l'on aperçoit les divers...
Page 639 - J\ECUEIL de Mémoires et autres pièces de prose et de vers , qui ont été lus dans les séances de la Société des Amis des sciences , des lettres , de l'agriculture et des arts , à Aix , département des Bouches-du-Rh6ne.
Page 600 - En considérant nos sensations comme représentatives , nous venons d'en voir sortir toutes les facultés de l'entendement : si nous les considérons comme agréables ou désagréables , nous en verrons sortir toutes les facultés qu'on rapporte à la volonté. La souffrance qui résulte de la privation d'une chose dont la jouissance était une habitude , est le besoin.
Page 687 - Aux antres de Paros le bloc étincelant N'est aux vulgaires yeux qu'une pierre insensible; Mais le docte ciseau, dans son sein invisible, Voit, suit, trouve la vie, et l'âme, et tous ses traits. Tout l'Olympe respire en ses détours...
Page 126 - DE LA FRANCE CLASSÉS CHRONOLOGIQUEMENT, •et considérés sous le rapport des faits historiques et de l'étude des arts, par le comte Alexandre de Laborde : les dessins , • faits d'après nature, par MM.
Page 687 - Puis, ivres des transports qui nous viennent surprendre, Parmi nous, dans nos vers, revenons les répandre ; Changeons en notre miel leurs plus antiques fleurs, Pour peindre notre idée empruntons leurs couleurs ; Allumons nos flambeaux à leurs feux poétiques; Sur des pensers nouveaux faisons des vers antiques.

Bibliographic information