L'Extrême Orient: Cochinchine, Annam, Tong-kin (Google eBook)

Front Cover
Degorce-Cadot, 1882 - France - 307 pages
1 Review
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 138 - Le règlement des conflits survenus en matière de contentieux administratif entre le Gouvernement Cambodgien et les sujets Européens ou Américains justiciables du Tribunal de PYance, est attribué au Conseil du contentieux de Cochinchine siégeant à Saïgon qui statuera en dernier ressort.
Page 33 - Seplans, à ce qu'était Saigon il ya quatre ans, aux marécages qui en couvraient une partie, aux cimetières qui en occupaient une autre et laissaient exhaler pendant les pluies de redoutables effluves, aux cases en paillottes qui servaient de demeures à tous les Français; quand, d'un autre côté, on met en balance les canaux creusés, les plaines assainies, les grandes voies tracées, les constructions solides élevées de toutes parts, l'agglomération sans cesse croissante des habitants,...
Page 127 - Loi qui attribue à la Cour impériale de Saigon les appels des jugements des tribunaux consulaires de la Chine, du Royaume de Siam et du Japon, et la connaissance des crimes commis par des Français, dans les mêmes contrées (2).
Page 302 - Tonquin une consommation annuelle de 150 millions et une exportation au moins équivalente, c'est-à-dire un mouvement commercial de plus de 300 millions, qui passerait entièrement par le port d'Haï'phong. D'après les statistiques publiées en 1880 par les douanes chinoises, la valeur totale des échanges est, à Shang-hai, de 380 millions; à Hankow, de 250 millions ; à Canton, de 190 millions, et ces chiffres n'augmentent plus que très lentement.
Page 126 - ... 2° de six membres asiatiques, sujets français, élus dans chaque circonscription par un collège composé d'un délégué de chacune des municipalités désigné par le suffrage des notables...
Page 9 - ... de sel que Baria expédie au Grand Lac. Les barques de plus lointaine provenance arrivent, en même temps, pour échanger les soies des provinces centrales contre le riz nécessaire à la consommation de celles-ci. A rencontre de ce courant ascendant qui vient s'arrêter à l'Arroyo de la poste, se pressent les transports des denrées de l'intérieur qui se dirigent également vers le même point. Ce sont les jonques chinoises, qui ont été chercher à Sadec les produits entreposés des six...
Page 234 - Si le cuisinier du roi prépare pour sa table des mets qui ne peuvent se manger l'un après l'autre, parce qu'ils se nuisent mutuellement, il sera puni de cent coups. Si ces mets ne sont ni propres, ni convenables, il recevra quatrevingts coups.
Page 129 - Etats du protectorat. Ces notables sont nommés, chaque année, par le commandant, commissaire impérial, qui désigne en même temps le président. Ils peuvent être indéfiniment renommés. Ils ne peuvent rendre les jugements qu'au nombre de trois.
Page 106 - ... sur un long fauteuil en bambou à larges rebords, son aide , au moyen d'une longue aiguille terminée d'un côté en spatule, prend 10 à 15 centigrammes d'opium, qu'il roule en boule de la grosseur d'un pois. Il l'enflamme à la lumière d'une petite lampe ad hoc et la dépose sur l'orifice du fourneau.
Page 287 - La figure des hommes est peut- être trop carrée et celle des femmes trop ronde, mais ils rachètent ces défauts par d'autres avantages, tels que la belle prestance du port, la finesse de la peau et de beaux yeux noirs cachés sous d'épais sourcils. Ils ne coupent jamais leurs cheveux qui sont d'un noir d'ébène et les portent aussi longs qu'ils peuvent devenir. Ils les rassemblent derrière la tête en forme de chignon et les maintiennent dans cette position à l'aide d'une épingle. Leur taille...

Bibliographic information