Dictionaire historique; ou, Histoire abregee des hommes qui se sont fait un nom, Volume 7 (Google eBook)

Front Cover
M. Rieger, 1793
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 531 - Mon Dieu, quelle guerre cruelle ! Je trouve deux hommes en moi : L'un veut que plein d'amour pour toi Mon cœur te soit toujours fidèle. L'autre à tes volontés rebelle Me révolte contre ta loi. L'un tout esprit, et tout...
Page 744 - Leurs puissances réunies n'avaient pu mettre en mer une armée navale plus forte que celle de la république. Les Anglais et les Hollandais combattirent comme des nations accoutumées à se disputer l'empire de l'Océan.
Page 201 - Valois mourut peu de temps après, en 1350, à 57 ans, bien éloigné de porter au tombeau le titre de Fortuné ; cepe'ndant il venoit de réunir le Dauphiné à la France. Humbert , le dernier Prince de ce pays , ayant perdu...
Page 212 - Avril 1701 , & fut reçu avec acclamation par les uns , & avec murmure par les autres. Philippe fut d'abord reconnu par l'Ang'eterre, le Portugal, la Hollande , la Savoie ; mais bientôt une partie de l'Europe arma contre lui.
Page 218 - Bourgogne en 1363, avec la clause que , faute d'enfants mâles , le duché serait réversible à la couronne. Devenu chef de la seconde race des ducs de cette province , il éleva la Bourgogne au plus haut degré de puissance qu elle eût eu depuis ses anciens rois.
Page 517 - C'est lui aussi qui décou^ vrit le premier par ses expériences la méthode infaillible de bien tailler les arbres , pour les contraindre à donner du fruit, à le donner aux endroits où l'on veut qu'il vienne , et même à le répandre également sur toutes les branches ; ce qui n'avoit jamais été ni pensé ni même cru possible.
Page 698 - ... originaire de Livonie , après avoir été trois ans cadet dans les Gardes de la reine Christine , passa incognito en France et servit d'abord simple cavalier, dans le régiment de Brinon.
Page 274 - Ses qualités, moins brillantes que celles de ses deux émules, n'étaient pas moins solides ; et les chefs de l'Eglise les employèrent souvent avec un égal succès à la conduite des affaires les plus importantes. Dans les négociations délicates qui lui furent confiées, il montra de la prudence et de la dextérité. En gagnant la confiance par les charmes de sa candeur et de sa douceur, il ne trahit jamais la cause qui lui était confiée, ni par une molle complaisance, ni par une simplicité...
Page 259 - Sophie, qui espérait plus d'autorité sur Jean, son frère de père et de mère et incapable de tout, se révoltèrent en faveur de Jean; et pour éteindre la guerre civile, il fut réglé que les deux frères régneraient ensemble.
Page 675 - Julland, en 1644, se rendit très-habile dans les mathématiques, l'algèbre et l'astronomie. Picard, de l'académie des sciences de Paris, ayant été envoyé en 1671 par Louis XIV, pour faire des observations dans le Nord , conçut tant d'estime pour le jeune astronome, qu'il l'engagea à venir avec lui en France.

Bibliographic information