Les amours jaunes: Ça - Les amours jaunes - Sérénade des sérénades - Raccrocs - Armor - Gens de mer - Rondels pour après (Google eBook)

Front Cover
A. Messein, 1903 - 293 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 284 - Buvant sans hauts-de-cœur la grand'tasse salée... — Comme ils ont bu leur boujaron. — — Pas de fond de six pieds, ni rats de cimetière : Eux ils vont aux requins ! L'âme d'un matelot, Au lieu de suinter dans vos pommes de terre, Respire à chaque flot.
Page 282 - OH ! combien de marins, combien de capitaines Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines, Dans ce morne horizon se sont évanouis ! Combien ont disparu, dure et triste fortune ! Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune, Sous l'aveugle océan à jamais enfouis...
Page 208 - L'homme en pierre dehors A deux yeux sans remords Ho je vous sens encor Landes jaunes d'Armor Je sens mon rosaire à mes doigts Et le Christ en os sur le bois A toi je baye encor...
Page 160 - Vésuve, est-ce encor toi? Toi qui fis mon bonheur, tout petit, en Bretagne, — Du bon temps où la foi transportait la montagne Sur un bel abat-jour, chez une tante à moi : Tu te détachais noir, sur un fond transparent, Et la lampe grillait les feux de ton cratère. C'était le confesseur, dit-on, de ma grand'mère Qui t'avait rapporté de Rome tout flambant...
Page 21 - Très mâle.., et quelquefois très fille; Capable de tout, — bon à rien ; Gâchant bien le mal, mal le bien. Prodigue comme était l'enfant Du Testament, — sans testament. Brave, et souvent, par peur du plat, Mettant ses deux pieds dans le plat. Coloriste enragé, — mais blême ; Incompris...
Page 10 - C'est un coup de raccroc, juste ou faux, par hasard... L'Art ne me connaît pas. Je ne connais pas l'Art.
Page 69 - J'ai vu le soleil dur contre les touffes Ferrailler. — J'ai vu deux fers soleiller, Deux fers qui faisaient des parades bouffes; Des merles en noir regardaient briller. Un monsieur en linge arrangeait sa manche; Blanc, il me semblait un gros camélia; Une autre fleur rose était sur la branche, Rose comme...
Page 132 - Va te coucher, mon cœur! et ne bats plus de l'aile. Dans la lanterne sourde étouffons la chandelle, Et tout ce qui vibrait là — je ne sais plus où — Oubliette où l'on vient de tirer le verrou. Soyez muette pour moi, contemplative Idole, Tous les deux, l'un par l'autre, oubliant la parole, Vous ne me direz mot : je ne répondrai rien...
Page 34 - LA MANIÈRE DE S'EN SERVIR Réglons noire papier et formons bien nos lettres : Vers filés à la main et d'un pied uniforme, Emboîtant bien le pas, par quatre en peloton; Qu'en marquant la césure, un des quatre s'endorme... Ça peut dormir debout comme soldats de plomb. Sur le railway du Pinde est la ligne, la forme; Aux fils du télégraphe : — on en suit quatre, en long; À chaque pieu, la rime — exemple : chloroforme.
Page 22 - Ne fut quelqu'un ni quelque chose. Son naturel était la pose. Pas poseur, — posant pour l'unique ; Trop naïf, étant trop cynique ; Ne croyant à rien, croyant tout. — Son goût était dans le dégoût Trop...

Bibliographic information