L'île de Cuba: Santiago--Puerto-Principe--Matanzas Et la Havane (Google eBook)

Front Cover
E. Plon et cie, 1876 - Cuba - 325 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 288 - Là on les classe suivant leur qualité et leur valeur, qui varie de 20 à 400 piastres par dOO kilogrammes. Quand on a choisi les manojas qui vont servir à fabriquer des cigares, on en déplie les feuilles une à une et on les plonge dans un tonneau contenant une solution de salpêtre. Lorsqu'elles y ont séjourné le temps nécessaire pour être suffisamment humectées et adoucies, on jette l'eau et on les range au bord du tonneau afin de les faire égoutter et sécher. Ceci fait, on les développe...
Page 290 - ... des ouvriers parisiens. Ils ont du goût pour la musique et sont musiciens à 17 leur manière ; tout en torcendo le tabac , ils sifflent en chœur les airs qu'ils ont pu recueillir dans les promenades et aux issues du théâtre. Ils sifflent avec une justesse surprenante, avec un ensemble remarquable, et parviennent à faire plaisir. La surveillance exercée sur eux se montre exigeante seulement sous le rapport du travail. Parmi eux, il y en a de libres et d'esclaves; et ceux-ci sont les plus...
Page 287 - ... compensé par le mal qu'il faisait d'un autre. Comme les cigares forment la principale branche de l'industrie et du commerce de la Havane, nous devons donner une rapide esquisse des endroits où ils se fabriquent. Dès qu' arrivent dans les fabriques les manojas (les petits ballots de feuilles de tabac sèches), on les place dans une pièce obscure et fraîche du rez-de-chaussée. Là on les classe suivant leur qualité et leur valeur, qui varie de vingt à quatre cents piastres par cent kilogrammes....
Page 288 - Assis à une table basse et légèrement inclinée vers lui, il étend soigneusement la capa, et, s'em parant d'un couteau acéré, il en tranche les différentes parties. Ceci est une délicate opération , qui demande de l'adresse, du savoir et de l'expérience, car il est certaines règles qu'il faut observer pour bien partager la feuille selon ses qualités différentes. Ainsi...
Page 288 - ... artiste en cigares. Assis à une table basse et légèrement inclinée vers lui, il étend soigneusement la capa, et, à l'aide d'un couteau acéré, il en tranche les différentes parties. C'est là une délicate opération, qui demande de l'adresse, du savoir et de l'expérience, car il est certaines règles qu'il faut observer pour bien partager la feuille selon ses qualités différentes. Ainsi les bords en sont considérés comme les meilleures parties, ce qui avoisine ces bords, de deuxième...

Bibliographic information