Oeuvres de M. François de Salignac de La Mothe Fénélon,: précepteur des enfants de France, Archevêque-duc de Cambral... (Google eBook)

Front Cover
De L'Imprimerie de Franç-Amb. Didot., 1791 - Epic poetry
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 109 - En vérité, en vérité, je vous le dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'aurez point la vie en vousmêmes. 54 Celui qui mange ma chair, et qui boit mon sang, a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.
Page 454 - Notre Père qui êtes aux cieux ; que votre nom soit sanctifié ; que votre règne arrive ; que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour ; pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; et ne nous laissez pas succomber à la tentation ; mais délivrez-nous du mal.
Page 445 - Père qui êtes aux deux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive, que votre volonté soit faite en la terre comme au ciel, DONNEZ-NOUS AUJOURD'HUI NOTRE PAIN QUOTIDIEN, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal.
Page 110 - Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, vous n'aurez point la vie en vous : Nisi manducaveritis carnem Filii hominis, non habebitis vitam in vobis.
Page 35 - Venez à moi , vous tous qui êtes chargés , et je vous soulagerai. Prenez mon joug sur vous , et apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes , car mon joug est doux, et mon fardeau léger.
Page 454 - Père toutpuissant, d'où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois au Saint-Esprit, la sainte Église catholique, la communion des saints, la rémission des péchés , la résurrection de la chair, la vie éternelle.
Page 39 - Toute puissance m'a été donnée dans le ciel et sur la terre, allez donc et enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit...
Page 155 - Que ne puis-je aujourd'hui, mes frères, m'écrier, comme Moï'se aux portes du camp d'Israël : Si quelqu'un est au Seigneur, qu'il se joigne à moi ! Dieu m'en est témoin, Dieu, devant qui je parle, Dieu, à la face duquel je sers chaque jour, Dieu, qui lit dans les cœurs, et qui sonde les reins.
Page 416 - Entrez dans les familles de la plus haute condition, pénétrez au dedans de ces palais magnifiques; le dehors brille, mais le dedans n'est que misère : partout un état violent; des dépenses que la folie universelle a rendues comme nécessaires ; des revenus qui ne viennent point ; des dettes qui s'accumulent, et qu'on ne peut payer; une foule de domestiques dont on ne sait lequel retrancher...
Page 146 - Sion, ton Dieu régnera sur toi ! Les voici ces nouveaux conquérants, qui viennent sans armes, excepté la croix du Sauveur. Ils viennent non pour enlever les richesses et répandre le sang des vaincus, mais pour offrir leur propre sang et communiquer le trésor céleste.

Bibliographic information