Théâtre ... (Google eBook)

Front Cover
A.-A. Renouard, 1819
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 75 - Ne concut un projet aussi grand que le mien. Chaque peuple à son tour a brillé sur la terre , Par les lois , par les arts , et surtout par la guerre ; Le temps de l'Arabie est à la fin venu.
Page 47 - VOTRE Sainteté voudra bien pardonner la liberté que prend un des plus humbles, mais l'un des plus grands admirateurs de la vertu , de consacrer au chef de la véritable religion un écrit contre le fondateur d'une religion fausse et barbare.
Page 61 - Les mortels sont égaux; ce n'est point la naissance, C'est la seule vertu qui fait leur différence.
Page 157 - Rendez donc l'héritage au fils d'un Héraclide. Ce dieu, dont vous seriez l'injuste successeur, Vengeur de tant d'États, n'en fut point ravisseur. Imitez sa justice ainsi que sa vaillance ; Défendez votre roi; secourez l'innocence; Découvrez, rendez-moi ce fils que j'ai perdu, Et méritez sa mère à force de vertu; Dans nos murs relevés rappelez votre maître : Alors jusques à vous je descendrais peut-être ; Je pourrais m'abaisser; mais je ne puis jamais Devenir la complice et le prix des...
Page 478 - Je citerai encore ici ce que dit César quand on lui présente l'urne qui renferme les cendres de Pompée : Restes d'un demi-dieu, dont à peine je puis Égaler le grand nom , tout vainqueur que j'en suis.
Page 167 - Un vain désir de gloire a séduit mes esprits. On me parlait souvent des troubles de Messène, Des malheurs dont le ciel avait frappé la reine, Surtout de ses vertus, dignes d'un autre prix : Je me sentais ému par ces tristes récits. De...
Page 211 - L'autel étincelait des flambeaux d'hyménée ; Polyphonte , l'œil fixe , et d'un front inhumain , Présentait à Mérope une odieuse main ; Le prêtre prononçait les paroles sacrées; Et la reine , au milieu des femmes éplorées , S'avançant tristement , tremblante entre mes bras , Au lieu de l'hyménée invoquait le trépas. Le peuple observait tout dans un profond silence. Dans l'enceinte sacrée en ce moment s'avance Un jeune homme , un héros , semblable aux immortels. II court : c'était...
Page 166 - L'un et l'autre à ces mots ont levé le poignard. Le ciel m'a secouru dans ce triste hasard : Cette main du plus jeune a puni la furie ; Percé de coups, madame, il est tombé sans vie ; L'autre a fui lâchement, tel qu'un vil assassin.
Page 77 - La paix est dans ta bouche , et ton cœur en est loin : Penses-tu me tromper ? MAHOMET. Je n'en ai pas besoin. C'est le faible qui trompe , et le puissant commande. Demain j'ordonnerai ce que je te demande ; Demain je puis te voir à mon joug asservi : Aujourd'hui Mahomet veut être ton ami.
Page 193 - Tu vends mon sang à l'hymen de la reine : Ma vie est peu de chose, et je mourrai sans peine : Mais je suis malheureux, innocent, étranger; Si le ciel t'a fait roi , c'est pour me protéger. J'ai tué justement un injuste adversaire. Mérope veut ma mort; je l'excuse, elle est mère; Je bénirai ses coups prêts à tomber sur moi , Et je n'accuse ici qu'un tyran tel que toi. POLYPHONTE. Malheureux! oses-tu, dans ta rage insolente....

Bibliographic information