Itinéraire de Paris à Jérusalem (Google eBook)

Front Cover
Furne, 1865
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 285 - Comment en un plomb vil l'or pur s'est-il changé? Quel est dans le lieu saint ce pontife égorgé? Pleure, Jérusalem, pleure, cité perfide, Des prophètes divins malheureuse homicide. De son amour pour toi ton Dieu s'est dépouillé. Ton encens à ses yeux est un encens souillé. Où menez- vous ces enfants et ces femmes?
Page 201 - Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux « hommes de bonne volonté, chéris de Dieu ! » La piélé des fidèles a transformé celte grotte en une chapelle.
Page 410 - Cependant la jalousie des Pharisiens et des prêtres le mène à un supplice infâme ; ses disciples l'abandonnent; un d'eux le trahit; le premier et le plus zélé de tous le renie trois fois. Accusé devant le conseil, il honore jusqu'à la fin le ministère des prêtres, et répond en termes précis au pontife qui l'interrogeait juridiquement.
Page 201 - Alors l'ange leur dit : Ne craignez point, » car je viens vous apporter une nouvelle qui » sera pour tout le peuple le sujet d'une » grande joie : » C'est qu'aujourd'hui, dans la ville de » David, il vous est né un Sauveur, qui est » le Christ , le Seigneur ; » Et voici la marque à laquelle vous le » reconnoîtrez : Vous trouverez un enfant » emmaillotté, couché dans une crèche.
Page 406 - ... sont à chaque face de grands frontons où l'on voit en bas-reliefs toutes les plus agréables aventures de la déesse. A la porte du temple est sans cesse une foule de peuples qui viennent faire leurs offrandes. On n'égorge jamais dans l'enceinte...
Page 155 - L'immensité de ces trois villes étagées, Galata, Constantinople et Scutari ; les cyprès, les minarets, les mâts des vaisseaux qui s'élevaient et se confondaient de toutes parts ; la verdure des arbres, les couleurs des maisons blanches et rouges ; la mer qui étendait sous ces objets sa nappe bleue, et le ciel qui déroulait au-dessus un autre champ d'azur : voilà ce que j'admirais. ' On n'exagère point, quand on dit que Constantinople offre le plus beau point de vue de l'univers.
Page 80 - ... été détourné plus haut, pour arroser les plantations d'oliviers. Je me suis toujours fait un plaisir de boire de l'eau des rivières célèbres que j'ai passées dans ma vie : ainsi j'ai bu des eaux du Mississipi , de la Tamise , du Rhin , du Pô , du Tibre , de l'Eurotas, du Céphise, de l'Hermus, du Granique, du Jourdain, du Nil, du Tage, et de l'Èbre.
Page 320 - Écrasés par la croix qui les condamne, et qui est plantée sur leurs têtes, près du Temple, dont il ne reste pas pierre sur pierre, ils demeurent dans leur déplorable aveuglement. Les Perses, les Grecs, les Romains ont disparu de la terre; et un petit peuple, dont l'origine précéda celle de ces grands peuples, existe encore sans mélange dans les décombres de sa patrie.
Page xxxviii - ... réflexions les plus graves aux récits les plus familiers : tantôt m'abandonnant à mes rêveries sur les ruines de la Grèce, tantôt revenant aux soins du voyageur, mon style a suivi nécessairement le mouvement de ma pensée et de ma fortune. Tous les lecteurs ne s'attacheront donc pas aux mêmes endroits : les uns ne chercheront que mes sentiments ; les autres n'aimeront que mes aventures; ceux-ci me sauront gré des détails positifs que j'ai donnés sur beaucoup d'objets; ceuxlà s'ennuieront...
Page 96 - ... pêcher ; les sculptures de Phidias , frappées horizontalement d'un rayon d'or, s'animaient , et semblaient se mouvoir sur le marbre par la mobilité des ombres du relief; au loin , la mer et le Pirée étaient tout blancs de lumière ; et la citadelle de Corinthe , renvoyant l'éclat du jour nouveau brillait sur l'horizon du couchant, comme un rocher de pourpre et de feu.

Bibliographic information