Mémoires, Volume 2 (Google eBook)

Front Cover
Charpentier, 1877
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 12 - ... votre santé. Je vous la recommande , monsieur. Outre le penchant que vous vous sentez naturellement pour la conservation de votre corps, ajoutez, je vous prie, quelque nouvelle attention à celle que vous avez déjà pour l'amour d'un ami qui s'intéresse vivement à tout ce qui vous regarde.
Page 24 - Ce n'était pas la liberté qu'il venait continuer, car elle ne pouvait pas exister encore; il venait, sous les formes monarchiques, continuer la révolution dans le monde; il venait la continuer en se plaçant, lui plébéien, sur un trône; en conduisant le pontife à Paris pour verser l'huile sacrée sur un front plébéien; en créant une aristocratie avec des plébéiens, en obligeant les vieilles aristocraties à s'associer à son aristocratie plébéienne; en faisant des rois avec des plébéiens...
Page 240 - Pour le coup, il est ému et démonté. Toute sa conscience crie. At-il imprimé que Pierre Larrivey s'appelait Lassiré, ou que M. de Vigny, né en 1804, est né en 1802 : cette grosse puce à l'oreille le tourmente; il gémit, il est malheureux, sa paix ordinaire est troublée. C'est la seule faiblesse de ce merveilleux esprit, une faiblesse scientifique de naturaliste et de botaniste.
Page 120 - ... et un gouffre de fautes , sans avoir conscience d'être tombé ; sans vanité, car il se croyait et se voyait au-dessus de tout; sans orgueil, car il ne doutait nullement de sa divinité et y nageait librement, naturellement; sans principes, car...
Page 264 - ... la philosophie par la clairvoyance et l'étroitesse de son bon sens, privé des consolations qu'offre la vie contemplative et de l'occupation que fournit la vie pratique; trop supérieur pour embrasser de cœur une secte religieuse ou un parti politique, trop limité pour se reposer dans les hautes doctrines qui concilient toutes les croyances ou dans les larges sympathies qui enveloppent tous les partis; condamné par sa nature et ses alentours à combattre sans aimer une cause, à écrire sans...
Page 262 - Sa vie est bien là, sous ses lignes noires, tout entière, sans mensonge ni apprêt; tout son effort s'est employé à ôter l'apprêt et le mensonge. Quand il décrit sa petite rivière, sa chère Ouse, « qui tourne « lentement dans la plaine unie parmi les spacieuses
Page 264 - Homme du monde et poète, il a inventé la plaisanterie atroce, le rire funèbre, la gaieté convulsive des contrastes amers, et, tout en traînant comme une guenille obligée le harnais mythologique, il s'est fait une poésie personnelle par la peinture des détails crus de la vie triviale, par l'énergie du grotesque douloureux, par la révélation implacable des ordures que nous cachons. Philosophe contre toute philosophie, il a créé l'épopée réaliste, parodie grave, déduite comme une géométrie,...
Page 245 - L'autre jour, j'admirais de vous un article sur Taine (2), dont il était impossible de mieux parler, avec plus de supériorité, de coup d'œil et d'aisance de procédé. Il semblait, en jugeant un de ces jeunes et vigoureux héritiers, que vous n'aviez rien à revendiquer vous-même et que vous vous contentiez de faire avec équité et libéralité la part d'autrui. Aujourd'hui, avec moi, vous vous montrez plus libéral encore. Vous me faites dire toutes sortes de choses que je pense, et vous y...
Page 246 - I82<>, lequel n'émanait d'aucune école française, d'aucune routine domestique, mais qui sortait tout droit du commerce de Shakspeare avec des mots à la Johnson; vous avez eu bien de la peine à vous faire reconnaître comme nôtre, car vous ne portiez aucune cocarde ni bout de cocarde. Vous étiez d'avant et d'après le romantisme, l'enjambant avec vos vues et votre lorgnon d'outre-Manche et d'outre-Rhin. Aujourd'hui, vous êtes à votre place (je ne parle pas de la place officielle...
Page 111 - Je n'ai pas répondu à votre aimable billet. « Je reste ici ce mois encore. « Sachez (pour avoir gré à qui de droit) que « G. Planche va tous les deux jours demander au mi« nistère votre place de conservateur pour J.

Bibliographic information