Charles Labitte. Les satires de Lucile. Varron et ses Ménipées. De la poésie latine. Esquisse de la satire et de la comédie à Rome. De l'étude des poëtes latins sous Louis XIV. La divine comédie avant Dante. Michel Menot. Une assemblée parlementaire en 1593. Gabriel Naudé. Boisrobert (Google eBook)

Front Cover
A. Durand, 1846 - Literature
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 398 - L'Académie est comme un vrai chapitre; Chacun à part promet d'y faire bien ; Mais tous ensemble ils ne tiennent plus rien, Mais tous ensemble ils ne font rien qui vaille. Depuis six ans dessus l'F on travaille, Et le destin m'auroit fort obligé ' S'il m'avoit dit : Tu vivras jusqu'au G.
Page 76 - Virtus quaerendae finem rei scire modumque : Virtus, divitiis pretium persolvere posse : Virtus, id dare, quod re ipsa debetur, honori ; Hostem esse atque inimicum hominum morumque malorum, Contra defensorem hominum morumque bonorum ; Hos magni facere, his bene velle, his vivere amicum ; Commoda praeterea patriai prima putare, Deinde parentum, tertia iam postremaque nostra.
Page 174 - Je prévois encore que ceux qui n'aiment que les imitations des anciens, qui en font leurs idoles et qui voudraient que l'on fût servilement attaché à ne rien dire que ce qu'ils ont dit , comme si l'esprit humain n'avait pas la liberté de produire rien de nouveau...
Page 426 - Traité du droit international privé, ou du conflit des lois de différentes nations en matière de droit privé, par Fœlix et Ch.
Page 23 - Rois pour les porter; on peut faire une maison, mais non pas un arbre ou un rameau vert; il faut que la nature le produise, par espace de temps, du suc et de la moelle de la terre, qui entretient le tige en sa sève et vigueur.
Page 58 - ... indu foro se omnes, decedere nusquam, uni se atque eidem studio omnes dedere et arti, verba dare ut caute possint, pugnare dolose, blanditia certare, bonum simulare virum se, insidias facere, ut si hostes sint omnibus omnes.
Page 20 - Hénault, qui dit que la Satire Ménippée ne fut guère moins utile à Henri IV que la bataille d'Ivry; mais il ajoute peut-etre, et il fait très bien.
Page 182 - J'ai beau les évoquer, j'ai beau vanter leurs traits, On me laisse tout seul admirer leurs attraits. Térence est dans mes mains; je m'instruis dans Horace; Homère et son rival sont mes dieux du Parnasse. Je le dis aux rochers; on veut d'autres discours : Ne pas louer son siècle est parler à des sourds. Je le loue, et je sais qu'il n'est pas sans mérite; Mais près de ces grands noms notre gloire est petite...
Page 109 - Ménippe, quand il le montre, en termes expressifs, « son repas servi devant lui, couché au haut bout de la table d'autrui, ne regardant pas derrière, ne regardant pas devant, et jetant un regard oblique sur le chemin de la cuisine. » Varron ici a la palette de Plaute. Ce n'était pas du reste par étalage de sobriété que l'auteur des Ménippées parlait de la sorte; lui-même, avec cette modération de vrai sage qui sait tout apprécier et tout sentir, il avait, dans sa satire intitulée //...
Page 391 - Coiffé d'un froc bien raffiné, Et revêtu d'un doyenné Qui lui rapporte de quoi frire, Frère René devient messire, Et vit comme un déterminé. Un prélat riche et fortuné * , Sous un bonnet enluminé*.

Bibliographic information