Sämmtliche Werke, Volumes 3-4 (Google eBook)

Front Cover
Otto Wigand, 1876
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 293 - Dieu les choses matérielles et sensibles, il faut bien prendre garde que je ne dis pas que nous en ayons en Dieu les sentiments, mais seulement que c'est Dieu qui agit en nous; car Dieu connaît bien les choses sensibles, mais il ne les sent pas. Lorsque nous apercevons quelque chose de sensible, il se trouve dans notre perception, sentiment et idée pure. Le sentiment est une modification de notre âme, et c'est Dieu qui la cause en nous...
Page 84 - ... plus chagrin des sceptiques modernes, Hobbes, florissait à la même époque ; et c'était dans le spectacle de la révolution anglaise qu'il avait surtout puisé l'amour du despotisme, le mépris de la religion, profanée par tant de folies, et ce culte honteux de la fatalité et de la force, auquel il a réduit toutes les croyances et tous les droits. Embrassant le pouvoir absolu par haine pour les fureurs populaires, se réfugiant dans l'athéisme pour échapper aux absurdités des sectes,...
Page 200 - Cum autem advertimus nos esse res cogitantes, prima quaedam notio est, quae ex nullo syllogismo concluditur; neque etiam cum quis dicit, ego cogito, ergo sum, sive existo...
Page 120 - Idem non satis animadvertit, ideas entis, substantiae unius etejusdem, veri, boni, aliasque multas menti nostrae ideo innatas esse, quia ipsa innata est sibi, et in se ipsa haec omnia deprehendit. Nempe nihil est in intellectu quod non fuerit in sensu, nisi ipse intellectus.
Page 319 - Partes distincta, in quibus agitur 1) de Deo, 2) de Natura et Origine Mentis% 3) de Origine et Natura Affectuum, 4) de Servitute humana seu de Affectuum viribus, 5) de Potentia Intellectus seu de Libertate humana.
Page 192 - Apparemment il savait aussi bien que « nous qu'il n'y avait qu'à ouvrir les yeux pour voir des corps ; • et que l'on pouvait s'en approcher et les toucher, pour s'assurer • si nos yeux ne nous trompaient point dans leur rapport. Il con« naissait assez l'esprit de l'homme pour juger que de semblables • preuves n'eussent pas été rejetées.
Page 185 - En se déterminant à porter les armes, il prit la résolution de ne se rencontrer nulle part comme acteur, mais de se trouver partout comme spectateur des rôles qui se jouent dans toutes sortes d'états sur le théâtre du monde.
Page 297 - On ne voit la vérité que lorsque l'on voit les choses comme elles sont, et on ne les voit jamais comme elles sont, si on ne les voit dans celui qui les renferme d'une manière intelligible. Lorsque nous voyons les choses en nous...
Page 297 - ... sur lequel l'idée est copiée. Or, suivant Malebranche, c'est le contraire qui est vrai ; c'est l'idée, divine par son origine, qui est en réalité l'archétype de la chose matérielle créée. « Car si nos idées sont représentatives, ce n'est que parce qu'il a plu à Dieu de créer des êtres qui leur répondissent. Quoique Dieu n'eût point créé de corps, les esprits seraient capables d'en avoir des idées... Mais si Dieu a créé quelqu'être qui répond à mon idée comme à son archétype,...
Page 197 - Hic invenio, cogitatio est, hace sola a me divelli nequit, ego sum, ego existo, certum est. Quamdiu autem? Nempe quamdiu cogito; nam forte etiam fieri posset, si cessarem ab omni cogitatione, ut illico totus esse desinerem.

Bibliographic information