Précis historique de la révolution française, Volume 3 (Google eBook)

Front Cover
1818
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 150 - La religion, la féodalité et le royalisme ont successivement, depuis vingt siècles, gouverné l'Europe; mais de la paix que vous venez de conclure, date l'ère des gouvernements représentatifs.
Page 119 - ... l'Allemagne n'en sera pas moins ravagée. Quant à moi, monsieur le général en chef, si l'ouverture, que j'ai l'honneur de vous faire, peut sauver la vie à un seul homme, je m'estimerai plus fier de la couronne civique que je me trouverais avoir méritée que de la triste gloire qui peut revenir des succès militaires.
Page 150 - Le peuple français, pour être libre, avait les rois à combattre. Pour obtenir une Constitution fondée sur la raison, il avait dix-huit siècles de préjugés à vaincre : la constitution de l'an III et vous, avez triomphé de tous ces obstacles.
Page 125 - ... droits, que Sadite Majesté pourrait prétendre sur les pays qu'elle possédait avant la guerre, et qui font maintenant partie de la république cisalpine, laquelle les possédera en toute souveraineté et propriété , avec tous les biens territoriaux qui en dépendent.
Page 125 - ART. XIII. Les titres domaniaux et archives des différens pays cédés ou échangés par le présent traité seront remis , dans l'espace de trois mois, à dater de l'échange des ratifications, aux puissances qui en auront acquis la propriété.
Page 150 - ... à organiser la grande nation, dont le vaste territoire n'est circonscrit que parce que la nature en a posé elle-même les limites. « Vous avez fait plus. «Les deux plus belles parties de l'Europe, jadis si célèbres par les arts, les...
Page 141 - ... qu'elle avait pour but , j'ai cru devoir vous' en instruire , pour que vous ne soyez pas dupe de son feint républicanisme ; que vous puissiez faire éclairer ses démarches , et vous opposer aux coups funestes qu'il peut porter à notre pays , puisque Ja guerre civile ne peut qu'être le but de ses projets.
Page 139 - Le Directoire exécutif est investi du pouvoir de déporter, par des arrêtés individuels motivés, les prêtres qui troubleraient dans l'intérieur la tranquillité publique.
Page 151 - Enfin couronnez, citoyen général , une si belle vie par une conquête que la grande nation doit à sa dignité outragée. Allez , par le châtiment du cabinet de Londres , effrayer les "gouvernemens insensés qui tenteraient encore de méconnaître la puissance d'un peuple libre ! Votre cœur est le temple de l'honneur républicain ; c'est à ce puissant génie qui vous embrase que le Directoire confie cette auguste entreprise. Que les vainqueurs du Pô , du Rhin et du Tibre marchent sur vos pas...
Page 126 - SM l'Empereur, roi de Hongrie et de Bohême, et la République française conserveront entre elles le même cérémonial, quant au rang et aux autres étiquettes, que celui qui a été constamment observé avant la guerre.

Bibliographic information