Friedrich Heinrich Jacobi's Werke, Volume 6 (Google eBook)

Front Cover
G. Fleischer, 1825
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 70 - Platon dit souvent que l'amour du beau est tout le bien de l'homme, que l'homme ne peut être heureux en soi, et que ce qu'il ya de plus divin pour lui c'est de sortir de soi par l'amour; et en effet, le plaisir qu'on éprouve dans le transport des passions n'est qu'un effet de la pente de l'âme pour sortir de ses bornes étroites et pour aimer hors d'elle le beau infini.
Page 70 - ... mais enfin cet amour qui préfère le parfait infini à soi est un mouvement divin et inspiré, comme parle Platon. Cette impression est donnée à l'homme dès son origine. Sa perfection est tellement de sortir de soi par l'amour qu'il veut sans cesse persuader et aux autres et à soimême qu'il aime sans retour sur soi les amis auxquels il s'attache. Cette idée est si forte...
Page 71 - Mais cette idée qui nous étonne est le fondement de toute amitié et de toute justice. Nous ne pouvons ni accorder l'amour-propre avec cette idée ni l'abandonner; elle est ce qu'il ya de plus divin en nous.
Page 490 - L'origine des corps et collèges est venue de la famille, comme du tige principal, duquel estant sorti plusieurs branches, il fust nécessaire de bastir maisons, puis hameaux et villages, et voisiner en sorte, qui'l semblast que ce ne fust qu'une...
Page 490 - Cette licence et impunité de voler contraignit les hommes qui n'avaient encore princes ni magistrats de se joindre par amitié pour la défense les uns des autres et faire communautés et confréries...
Page 272 - Recherches Philosophiques sur les Egyptiens et les Chinois par M. de Pauw.
Page 490 - ... la republique ne peut estre sans famille, non plus que la ville sans maison , ou la maison sans fondement . . . De la famille sont venus les corps et collèges, et de ceuxcy la république.
Page 491 - ... refroidie et du tout éteinte si elle n'eût été rallumée, nourrie et entretenue par alliances, communautés, corps et collèges: l'union desquels a maintenu plusieurs peuples sans forme de république ni puissance souveraine : comme on voit au livre des Juges où il est écrit que le peuple...

Bibliographic information