Mémoires de Maximilien de Béthune, duc de Sully: principal ministre de Henri le Grand, Volume 6 (Google eBook)

Front Cover
1767 - France
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 418 - Modérez votre colère, et croyez moins tout ce que l'on vous dit, et vous ferez enrager ceux qui vous portent envie du bien que je vous veux. Je n'ai mis la main à la plume depuis ma goutte que cette fois ; la colère que j'ai contre ces rapporteurs a surmonté ma douleur, bien qu'elle est encore, en vous écrivant, plus forte qu'à Fontainebleau.
Page 154 - A mefure que fa majefté avançoit , tout s'applaniflbit devant elle, Villepion fut reçu dans •Turenne , fans la moindre difficulté , & avant que Henri fût à Limoges , toutes les autres places de la dépendance du duc de Bouillon , furent remifes de même aux officiers que fa majefté y envoya repréfenter fa perfonne : c'étoit pour fe conformer à l'exemple du duc , qui continuoit de...
Page 427 - ... perdues au jeu par Henri ; mais je ne les marquerai pas toutes. Il envoya Beringhen , me demander neuf mille livres , qu'il avoit perdues à la foire Saint-Germain , en bijoux & bagatelles , en me mandant que les marchands le tenaient au cul & aux chauffes pour cette fomme.
Page 311 - ... politique , & fur- le malheur dont je voyois la France menacée , lorfqu'elle perdroit fon roi , qui plurent , je crois , encore moins aux courtifans , que ce que je venois déja de dire.
Page 106 - ... au-dedans , ni au-dehors , qu'ils n'en étoient pas même encore au point de s'entendre les uns les autres, ni de s'expliquer fur leur intérêt commun & général. Quant à cette nouvelle ligue prétendue, en faveur...
Page 62 - ... avec la précaution de faire couper fa botte à l'endroit malade ; mais il n'eut pas fait une demilieue , que des douleurs exceffives l'obligerent de retourner fur fes pas. Il ne put, tant qu'elles durerent , s'appliquer à aucune affaire : quand il le . (i5>) « J'étois alté à WÎ'Arfenal (ditHfri » ri [V , parlane d'uw ne de ces attaques » d,e goutte ) avec ma 5> femme , M. de Sully me dit : Sire , 9
Page 129 - ... fût queftion d'engagement de trois & de quatre ans , ni de nouveau brevet du roi , fi ce n'eft qu'on fut informé dans l'affemblée , par la même voie dont je viens de parler, non-feulement qu'ils devoient tout attendre de Henri, mais encore que j'étois actuellement faifi d'un brevet de SM pour trois ans , & d'un autre pour quatre. Cela fut caufe que le roi fe vit obligé de leur accorder la prolongation pour quatre ans. On dira qu'un an de plus ou de moins , eft un objet fort peu confidérable...
Page 92 - ... des inftances également fortes & hardies. Je leur montrai, que cette quantité de bicoques , qu'ils tenoient fous ce titre , loin de leur être avantageufe ,ne pouvoit que hâter leur ruine , fi jamais ils fe voyoient entrepris par un roi de France ; fur-tout , par le roi regnant , qui comptoit un grand nombre de leurs officiers, attachés à fa perfonne, parce que n'y ayant fi chétive place, ni...
Page 342 - ... tumé : car je vous connois bien , fi vous » faifiez autrement , ce feroir figne que vous » ne vous foucieriez plus de mes affaires. » Quoique je me fâche quelquefois , a;ou» ra-t-il avec cette candeur qui lui étoit * naturelle : je veux que vous le fouffriez , » car je ne vous en aime pas moins , au » contraire , dès l'heure que vous ne me
Page 33 - ... les plus marquées. J'avance tout ceci d'autant plus hardiment, quoique fur la foi du cardinal du Perron , mon ami , qui fe crut obligé de m'écrire cette lettre fur le départ de mon frere, que ce cardinal en écrit dans les mêmes termes au roi , & lui repréfente qu'il ne fauroit mieux...

Bibliographic information