Traite de Geometrie pratique comprenant les operations graphiques et de nombreuses applications aux travaux (Google eBook)

Front Cover
1842 - 186 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 97 - ... autant de fois deux angles droits qu'il ya de côtés moins deux (n° 44); mais comment connaître chacun de ces angles, puisqu'ils n'ont pas été observés immédiatement?
Page 85 - Un plan est orienté lorsqu'on connaît l'angle qu'une de ses lignes principales fait avec le méridien terrestre, parce que de là on peut assigner la place que les objets occupent à l'égard des quatre points cardinaux. Un des moyens faciles d'obtenir cet angle, est, pendant une belle nuit, de diriger la lunette supérieure du cercle sur l'étoile polaire, après avoir disposé le limbe de l'instrument verticalement.
Page 187 - Marie. Précédées d'une instruction dans laquelle on fait connaître les limites des erreurs qui peuvent résulter de l'emploi des logarithmes des nombres et des lignes trigonométriques par le baron Reynaud.
Page 91 - Chaque pinnule , qui doit être exactement perpendiculaire au limbe, est fendue par le haut et ouverle par le bas , ou réciproquement ; et le milieu de l'ouverture est traversé, dans le sens de la longueur, par une soie ou par un crin. Lorsqu'on vise à un objet , on a soin de mettre près de l'œil la fente d'une pinnule par laquelle on regarde si le fil correspondant couvre cet objet. La règle mobile que l'on nomme alidade, est assujétie à tourner autour dit centre de l'instrument, et est...
Page 93 - Les graphomètres les plus exacts et les plus commodes , sont ceux qui sont garnis de lunettes que l'on fait mouvoir lentement à l'aide de vis de rappel , et que l'on arrête au moyen de vis de pression. Quand les lunettes peuvent s'incliner de quelques grades à l'égard du limbe, on est dispensé de réduire à l'horizon les angles qui n'y sont pas situés, parce qu'alors on les observe dans ce plan, en disposant le limbe horizontalement. Ces lunettes sont ordinairement achromatiques , c'est-à-dire...
Page 83 - ... matière; et c'est par cette raison que nous allons maintenant exposer les principes de la topographie. Former la carte d'un pays de peu d'étendue , c'est construire sur le papier une figure semblable à celle du terrain dont les différentes parties sont supposées être projetées sur un plan horizontal, par des perpendiculaires abaissées de tous les objets sur ce plan (n° 182).
Page 84 - ... forment un réseau continu dans tous les sens. Ces triangles réunissent les conditions les plus avantageuses lorsqu'ils sont les plus grands possibles, qu'ils approchent de la forme équilatérale, et qu'ils sont liés au moins à une ligne principale ou base. Lorsque cette base et les trois angles de chaque triangle sont mesurés, on a tous les...
Page 60 - ... que l'on rapporte souvent ces hauteurs à une échelle plus grande que celle dont on fait usage pour fixer les longueurs horizontales. -Ordinairement on prend l'échelle des hauteurs, multiple de celle des longueurs. Du nivellement composé.
Page 85 - B , c'est-à-dire qu'on relèvera les angles CBA, DBA, HBA, FBA, GBA ; enfin, on mesurera la base AB. On voit que , de cette manière, on connaîtra dans chacun des triangles ACB, ADB...
Page 91 - Chaque degré ou grade est lui-même divisé en deux ou plusieurs parties, selon la grandeur du diamètre de ce demi-cercle. La partie circulaire sur laquelle sont tracées les divisions, se nomme le limbe. Aux graphomètres ordinaires on adapte, aux extrémités du diamètre fixe, deux pinnules ou petites fenêtres au travers desquelles on regarde les objets. Chaque pinnule , qui doit être exactement perpendiculaire au limbe, est fendue par le haut et ouverte par le bas, ou réciproquement; et...

Bibliographic information