Victoires, conquêtes, désastres, revers et guerres civiles des Français: Texte 1817-21 (Google eBook)

Front Cover
Charles Theodore Beauvais de Preau, Charles-Théodore Beauvais, Jacques Philippe Voïart
C.L.F. Panckoucke, 1820 - Autographs
1 Review
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 114 - Les princes de cette maison ont abandonné leur capitale, non comme des soldats d'honneur qui cèdent aux circonstances et aux revers de la guerre, mais comme des parjures que poursuivent leurs propres remords.
Page 228 - ... si faire se peut, à compter du jour de l'échange des ratifications, tant par les troupes françaises que par celles des alliés de la France. La même convention réglera tout ce qui est relatif à l'évacuation des hôpitaux et des magasins de l'armée française, et à l'entrée des troupes autrichiennes sur le territoire abandonné par les troupes françaises et alliées, ainsi qu'à l'évacuation de la partie de la Croatie cédée à SM l'empereur des Français par le présent traité.
Page 227 - ... des pays dont il recouvre la possession en Gallicie, soit militaires, soit civils, soit fonctionnaires publics, soit particuliers , qui auraient pris part aux levées de troupes ou à l'organisation...
Page 226 - SM l'empereur des Français, roi d'Italie, s'engage à ne mettre aucun empêchement au commerce d'importation et d'exportation de l'Autriche par le port de Fiume, sans que cela puisse s'entendre des marchandises anglaises ou provenant du commerce anglais. Les droits de transit seront moindres pour les marchandises ainsi importées ou exportées, que pour celles de toute autre nation que la nation italienne. On examinera s'il peut être accordé quelques avantages au commerce autrichien dans les autres...
Page 228 - Autriche dans deux mois, et le surplus des provinces et districts non cédés par le présent traité, dans deux mois et demi, et plutôt si faire se peut, à compter du jour de l'échange des ratifications, tant par les troupes Françaises que par celles des alliés de la France. La même convention réglera tout ce qui est relatif à l'évacuation des hôpitaux et des...
Page 114 - J'en prends les bons habitants sous ma spéciale protection. Quant aux hommes turbulents et méchants, j'en ferai une justice exemplaire. « Soldats ! soyons bons pour les pauvres paysans , pour ce bon peuple qui a tant de droits à notre estime. Ne conservons aucun orgueil de nos succès , voyonsy une preuve de cette justice divine qui punit l'ingrat et le parjure.
Page 98 - L'ennemi, enivré par un cabinet parjure, paraissait ne plus conserver aucun souvenir de vous; son réveil a été prompt, vous lui avez apparu plus terribles que jamais. Naguère il a traversé l'Inn et envahi le territoire de nos alliés; naguère il se promettait de porter la guerre au sein de notre patrie. Aujourd'hui, défait, épouvanté > il fuit en désordre; déjà mon avant-garde a passé l'Inn, avant un mois nous serons à Vienne.
Page 228 - Les prisonniers de guerre faits par la France et ses alliés sur l'Autriche, et par l'Autriche sur la France et ses alliés, et qui n'ont pas été restitués, le seront dans quarante jours, à dater de l'échange des ratifications du présent traité.
Page 225 - SM l'empereur d'Autriche seront administrées à son compte par les autorités autrichiennes, à partir du jour de l'échange des ratifications du présent traité ; et les domaines impériaux, à compter du 1er novembre prochain, quelque part qu'ils soient situés.
Page 225 - L'ordre teutonique ayant été supprimé dans les états de la confédération du Rhin, SM l'Empereur d'Autriche renonce pour SAI l'Archiduc Antoine à la grande maîtrise de cet ordre dans ces états, et reconnait la disposition faite des biens de l'ordre situés hors du territoire de l'Autriche. Il sera accordé des pensions aux employés de l'ordre.

Bibliographic information