Laïcité 1905-2005: entre passion et raison

Front Cover
Éd. du Seuil, 2004 - Religion - 280 pages
0 Reviews
La laïcité instituée par la loi de 1905 n'a rien d'un long fleuve tranquille. On croit le débat apaisé, terminé même, et de nouveau il renaît, souvent là où on ne l'attendait pas... Comment expliquer tant de malentendus, de divergences, de conflits, de haines parfois, suivis d'apaisements et même d'oublis ? Sans quitter le terrain du débat social, Jean Baubérot propose une lecture d'historien et de sociologue pour comprendre l'origine d'une " passion française ", ses rebondissements, ses querelles et ses mutations au cours d'un siècle. N'en déplaise à ceux qui voudraient en faire une statue figée dans le marbre, la " laïcité " est une réalité vivante, complexe, toujours recommencée, en proie aux contradictions de l'histoire et peut-être aussi à l'usure du temps. Dès le départ, le " camp laïque " était divisé sur l'interprétation et la portée de la loi de séparation : ce ne sera pas sans conséquences. A-t-on ensuite assez tenu compte des droits de l'homme (et de la femme) ? La laïcité ne s'est-elle pas elle-même laïcisée en chemin ? Ne se trouve-t-elle pas atteinte, au même titre que les religions, par l'individualisme de notre époque, la crise des institutions, les transformations de l'État-nation ? Autant de questions nouvelles qui se posent. Leur prise en compte renforcerait l'universalité de cette " invention française ", qui pourrait même, à l'inverse de l'anticléricalisme selon Gambetta, devenir un " article d'exportation ".

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Section 1
9
Section 2
20
Section 3
34
Copyright

14 other sections not shown

Common terms and phrases

accommodement raisonnable acculturant Alfred Fouillée Alsace-Moselle anthropologique anticléricalisme Antoine Prost associations associations cultuelles assomptionnistes Baubérot Briand Buisson çaise catholicisme catholicisme social catholique certains citoyen citoyenneté Claude Nicolet Combes commission Stasi concile Vatican Concordat conflit congréganistes congrégations constitue contraception convictions Creil cultes reconnus culturel darwinisme social Déclaration démocratique Dépêche du Midi désinstitutionnalisation deuxième seuil devoirs Dieu dominante écoles Écoles normales supérieures Edgar Morin Églises émanci émancipation Émile Combes Émile Durkheim enfants enseignants espace-temps États-Unis d'Amérique euro européenne exception française existe fatwa femmes Ferdinand Buisson Ferry française François Mitterrand humain Humanae Vitae ibid IIIe République institutionnelle institutions séculières islam Jacques Chirac Jean Foyer Jean-Claude Milner juifs Jules Ferry l'école laïque l'école publique l'Église catholique l'enseignement l'État l'homme l'identité l'individu l'institution l'islam laïcité Laissez-les vivre Léon XIII liberté de conscience liberté de religion Ligue de l'enseignement Limerzel Lionel Jospin loi Debré loi Falloux loi Jospin Lolo Ferrari maccarthysme Marcel Gauchet médecine médical ment modernité mondanéisme mondialisation morale laïque mur de Berlin musulmans mutation Napoléon Bonaparte nationale nazisme Nicolet Ozouf patrie Paul Bert Paul Ricœur petites patries Pie X plan Langevin-Wallon politique poupée Barbie Pourtant privée problème processus progrès Québec radical et radical-socialiste régime Régis Debray reli religieux religion civile rence républicaine reste Révolution française Royaume-Uni s'agit s'avère sacralisation scolaire Second Empire sécularisation selon séparation des Églises seuil de laïcisation seulement signifie Simone Veil sociale socialisation société sociologie sociologie historique solidarité sphère Star Academy systèmes experts tence tion tique Trente Glorieuses troisième seuil Valéry Giscard d'Estaing valeurs vote des femmes Waldeck-Rousseau xixe siècle xxe siècle Yves Lambert zones d'éducation prioritaires

Bibliographic information