Revue de Marseille et de Provence (Google eBook)

Front Cover
s.n., 1861
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 282 - Elles me plongèrent dans une réflexion sérieuse, qu'il fallait comparaître devant Dieu, et lui rendre compte du talent dont il m'avait favorisé. Je considérai ensuite que ce n'était pas assez de l'avoir si heureusement réduit à purger notre théâtre des ordures que les premiers siècles y avaient comme incorporées, et des licences que les derniers y avaient souffertes ; qu'il ne me...
Page 416 - II venoit à grands pas ayant la barbe peinte, D'un chapelet de fleurs la teste il avoit ceinte, Le bouquet sur l'oreille, et bien fier se sentoit...
Page 406 - Egyptienne Roine; Laquelle après qu'Antoine, son ami, Estant desja vaincu par l'ennemi, Se fust tué, ja se sentant captive, Et qu'on vouloit la porter toute vive En un triomphe avecques ses deux femmes, S'occit.
Page 49 - Plusieurs sont de cette qualité ; et c'est estre vraiment noble que de faire la justice. Ce sont eux qui ont puissance sur les biens et la vie des autres. C'est estre serf que d'estre en estât privé de judicature qui est marque de supériorité et de souveraineté.
Page 181 - Marceille, estimant que, l'ayant prisonnier, j'en pourrois avoir deux ou trois cens escus. N'ayant point d'argent pour expédier cela, je vendis le cheval que j'avois prins de louage à Tholose, estimant le payer au retour, que l'infortune fist estre aussi retardé que mon deshonneur est grand pour avoir laissé mes affaires si embrouillez; ce que...
Page 49 - Les ignobles ne nous estent les estats de judicature ; c'est l'ignorance qui nous en prive : la porte est ouverte à tous ceux qui font estudier leurs enfans, lesquels ne peuvent estre empêchez d'avoir des...
Page 318 - ... nous la tenions plus longtemps fichée sur sa pleine et plus brillante clarté. » Un discours fut prononcé en juin 1611 , à l'ouverture des Etats généraux du Pays tenus à Aix et devant le duc de Guise , gouverneur , « par Messire Charles de SainctSixt . evesque de Riez, présidant auxdits Estats (1). » L'auteur le fait suivre d'une « oraison » pour Henri IV. Il arrive à parler de Jérusalem , « ce milieu et nombril de la terre et du monde, s'écrie-t-il, où Dieu a accomply le salut...
Page 282 - Il vaut mieux que je prenne congé de moi-même que d'attendre qu'on me le donne tout à fait; et il est juste qu'après vingt années de travail, je commence à m'apercevoir que je deviens trop vieux pour être encore à la mode.
Page 416 - Puis il fut rejeté pour chose méprisée, Après qu'il eut servi d'une longue risée, Et non sacrifié, comme tu dis, menteur...
Page 104 - Les magistrats, monsieur, comme vous dites , n'étaient vus en ville qu'aux rues qui conduisent au palais ; et ils vivaient chez eux en si grande simplicité qu'au feu de la cuisine , quand le mouton tournait à la broche , le mari se préparait pour le rapport d'un procès et la femme avait la quenouille.

Bibliographic information