Affections chirurgicales du tronc, Volume 2 (Google eBook)

Front Cover
Octave Doin, 1898 - 294 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 107 - Quant au système artério-glomérulaire, il présente tontes les lésions de l'endartérite, parfois presque oblitérante, et de la transformation fibreuse des glomérules. « Dans les régions les plus altérées du rein, là où l'organe, refoulé par la distension des calices, est réduit à l'état de simple membrane, le processus histologique est le même, mais porté à son maximum de développement. On ne trouve plus qu'un tissu vaguement fibroïde, infiltré de cellules rondes et dépourvu...
Page 38 - A la limite profonde de la sous- muqueuse, on ne rencontre pas de tunique musculaire. Ce fait est-il dû simplement à ce que la portion enlevée pour l'examen histologique ne comprend pas toute l'épaisseur du rectum, ou bien les fibres lisses ont-elles été entraînées dans la même débâcle qui a fait disparaître celles de la mi^cutofa mucosxl Pour le moment il est impossible de se prononcer.
Page 35 - La portion enlevée siégeait à o centimètres environ au-dessus de l'anus : c'est sur elle, fixée et durcie immédiatement dans l'alcool, qu'a porté l'examen anatomique que nous allons exposer. Ce qui frappe tout d'abord, au simple examen de la pièce à l'œil nu, c'est l'épaississement considérable des tuniques rectales...
Page 36 - ... polyédriques volumineuses, dentelées sur leurs bords, ayant un gros noyau contenant un ou plusieurs nucléoles. Un grand nombre de ces noyaux sont le siège d'un travail actif de karyokinèse. Sur quelques points, plusieurs cellules sont vésiculeuses. Ce sont là des modifications rencontrées a chaque fois qu'un épithélium se trouve au voisinage d'un foyer inflammatoire.
Page 38 - En un point de cette couche sous-muqueuse ainsi hypertrophiée, presqu'immédiatement au-dessus de ce qui paraît correspondre au derme muqueux, existe un tubercule composé, formé par une agglomération de cellules embryonnaires. Au centre du tubercule, ces cellules se colorent moins vivement ; plusieurs ont pris le type épithélioïde. On y trouve surtout des cellules géantes typiques, dont le nombre varie, suivant les préparations de 2 à 8 et 10.
Page 37 - Celles-ci au niveau des carrefours anastomatiques des capillaires s'accumulent en plus grand nombre et forment de véritables nodules périvasculaires. Cette infiltration n'est pas seulement localisée au pourtour des vaisseaux, elle existe aussi, mais bien moins accentuée, dans toute l'épaisseur de la sous-muqueuse, dissociant les faisceaux conjonctifs qui la composent. En un point de cette couche sous-muqueuse ainsi hypertrophiée...
Page 36 - A la surface même files n'apparaissent plus que sous la forme de lamelles aplaties, se disposant en plusieurs couches superposées, se colorant en jaune par le picro-carmin et sans noyau appréciable. En somme, on se trouve en présence d'un véritable épidémie développé à la place de l'épithélium cylindrique normal. En un point de la préparation (u) l'épithélium pavimenteux a luimême disparu : le derme mis à nu, exubérant, infiltré, parcouru par des capillaires nombreux, présente...
Page 106 - Ce qui domine, c'est l'accumulation des cellules embryonnaires, « soit infiltrées, soit réunies en petits foyers nodulaires. Sur ce « fond inflammatoire, apparaissent disséminés quelques tubes < contournés, aplatis, étouffés par le tissu de granulation qui « les entoure et revêtus d'un épithélium à petites cellules cubiques • et indifférentes. Dans ce qui reste de la substance médullaire, t on retrouve quelques tubes droits et des anses de Henle dont queli ques-unes contiennent...
Page 106 - ... qui la revêt. Pas de sclérose intercanaliculaire, du reste, ni de foyers embryonnaires. Avec un plus fort grossissement, on voyait que l'état des épithéliums tubulaires était loin d'être partout le même. A côté de tubuli presque...
Page 37 - ... formées de fibrilles délicates séparées par d'abondantes cellules rondes. Au centre de ces papilles, on constate de fins capillaires. La musculosa mucosœ, comme les glandes en tube, a totalement disparu. La couche sons-muqueuse (s, m) se confond, sans aucune ligne de démarcation, avec la muqueuse elle-même.

Bibliographic information