Méraugis de Portlesguez: roman de la Table ronde (Google eBook)

Front Cover
Tross, 1869 - 270 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 123 - — Où? — En ceste nef, si passez » En cele isle. — Je non ferai. — Por quoi? — Par foi, je ne voudrai. » — Si ferez. — Non ferai par foi. » Si passeroie, et je por quoi?
Page 121 - Dole, v. 34 7 5), on employait pour les fêtes de mai celui de maieroles, et les chants et danses des jeunes filles en étaient toujours le trait le plus saillant; Raoul de Houdan nous le montre dans ce passage : Yi remaint dame qui ne soit Venue , et toutes vont chantant. Les puceles , dont i ot tant , Vienent chantant et font quaroles Si grans qu'onques as maieroles Ne veïstes greignors (l>. En Italie , le calendimaggio n'était pas moins joyeusement célébré : le Grec Marulle, qui le vit à...
Page 2 - C'est des bons contes l'aventure De conter à bon conteour; Cil autre qui sont rimeour De servanteis, sachiez que font; Noient dient, car noient n'ont. Leur estude et leur motz qu'il dient Contredisent, noient ne dient Point de leur sens, ainz sont de ceus Qui tout boivent leur sens par eus.
Page 117 - Repairié par ailleurs, ou non. Et por ce est la voie sans non. Or poes choisir, et si iras Laquele des trois tu voudras (p. 118). Les voies sans merci et sans raison ne plaisent pas à Méraugis ; mais le hasard et l'inconnu de la...
Page 165 - Ne valent noient se largesce 1 faut; que largesce enlumine Proesce; largesce est medcine Por quoi proesce monte en haut. Nuls ne puet, se largesce i faut, Conquerre pris par son escu. (P. 171.) Avant de raconter le poème , je ne peux mieux faire que d'en exprimer le caractère par les paroles de M. Michelant :
Page 26 - J'aim la dame que vous amez Ainsi sanz faille outréement D'autre amour et tot autrement Que vous ne l'amez ; car je l'aim D'amour de si naturel raim, Que je l'aim por sa cortoisie, Por ses bons ditz sans vileinie, Por son douz non, por sa proesce. Auxi, com vostre amour s'adresce A amer sans plus sa biauté, Vous di je, sour ma loiauté, Que je l'aim por ce sans plus, voire, Que s'ele estoit bruncle ou noire, Ou fauve, que vous en diroie?
Page 30 - Lors n'i ot plus, mes chascuns let 695 Cheval aler, si s'entrevienent Es escuz; des lances qu'il tienent S'entrefierent de plain esles Si qu'il en font croissir les es Des escuz encontre les piz, 700 Et qu'il ont par force guerpiz Les frains, car les lances sont forz. Et li baron de grant esforz Furent et si droit s'entrevont Qu'il abatent tôt en .1.
Page 228 - A toi, qui de moi fere mat » Te vantes; qui es tu? — Je sui » Meraugis, qui oi tout l'anui » Por vous, si que bien le savez.
Page 25 - Doit touz li mons amer son corps (p. 23). Là-dessus, il demande à Méraugis conseil sur cet amour qui occupe son cœur, et le dialogue suivant s'établit : Por quoi l'amez? — Por sa biauté. — Por sa biauté ? — Voire, sans plus, Tout en claim quite le sorplu»; Fors por itant sui ses amis.
Page 89 - Por ce qu'il vieil que Laquis die De Meraugis qu'il en a fet, Le fiert et dit : « Quel part s'en vet? « Nomme la voie. — Sire, à destre. » Et il le prend devers senestre, Si lui fet un des ielz voler, Et dit que c'est por assener A la voie, qu'il ne l'oublist. Mult l'a blecié, après lui dist : « Laquis, jà plus ne te ferai » Mal devant; là lors t'occirai,

Bibliographic information