Œures de A. de Longpérier ... réunies et mises en order: Moyen âge et renaissance (1869-1883) Antiquités américaines. Supplément: Bibliographic géérale (Google eBook)

Front Cover
E. Leroux, 1884 - Archaeology
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 234 - È la fede degli amanti Come l'araba fenice: Che vi sia, ciascun lo dice; Dove sia, nessun lo sa.
Page 302 - Aberalsua, riche, abevastasuna, richesse (comme chez les latins pecwna et pecuniosus se tirent de pecus); et du mot ardia, brebis, dérive ardita, un liard, la plus petite pièce de monnaie. » M. Diez, je le répète, renvoie à Lécluse d'abord, puis à Larramendi. Ceci montre que n'ayant aucune lumière personnelle sur la question, il s'en repose sur des autorités. Or. pour peu qu'on ait étudié la grammaire de Lécluse, on sail que tous les éléments en sont puisés dans les écrits de Larramendi.
Page 329 - C'était en effet, à l'aide d'un tecpatl, ou couteau de pierre, que, dans les grands sacrifices humains, les prêtres ouvraient la poitrine des victimes. C'est ainsi que, chez les Égyptiens, les gens chargés d'embaumer les morts pratiquaient au flanc du cadavre , à l'aide d'une pierre tranchante , une incision par laquelle étaient extraits les entrailles et les viscères, et que, chez les Juifs, on procédait à la circoncision au moyen d'un couteau de pierre, conformément à l'ordre donné...
Page 247 - Il ya là une concurrence de nom qui prouve que l'aulne croissait assez abondamment dans la région du monastère de Saint-Aile. Revenons au recteur Claude. Ses terres de Laulnoy-Regnault, de Replonge-en-Brie, Noirlieu et autres, il les lègue à François d'Espence, son frère puîné et son plus proche parent, à la condition de ne point les vendre, ni les engager, et de servir une rente annuelle de cent livres tournois à une l'autre contiejit une forme de devis et discours à la louange des trois...
Page 274 - Quant rencontré a un accusatif Qui sa robbe lui a fait ablative; De fenestre assez superlative A fait ung sault portant coups en passif, Maistre Estienne Le Goût, nominatif!
Page 60 - Louis d'Outremer (9369o4) ou à peu près (1). » On peut constater à quel point la seule observation du style de cette pièce a conduit le savant antiquaire près du temps où vient se placer la fabrication du denier de Raoul (923-936). La légende inscrite sur ce denier est, comme on doit naturellement le conclure de ce qui précède, BLAVVS CASH et se compose de deux groupes. Le second peut être considéré comme une imitation des mots castrum ou castdlitm qui se voient sur les monnaies d'un...
Page 354 - Forgeais a si bien expliqué l'usage des méreaux capilulaires que nous ne pouvons résister à la tentation de transcrire ici quelques passages de son livre. « Avant tout, il faut savoir que le bréviaire, à la récitation duquel tous les prêtres sont encore tenus, se chantait et se psalmodiait publiquement dans les monastères et les cathédrales. C'était ce qu'on appelait l'office divin ; et pour la messe, par exemple, beaucoup de simples chrétiens tenaient à l'entendre chaque jour, non...
Page 106 - Parmi ces noms, dont la majorité sans doute appartient à d'obscurs marchands, il s'en trouve assurément un certain nombre que la littérature et l'histoire pourront revendiquer. Après avoir fait le tour du monde, R. Benjamin de Tudèle. décerne, en terminant le récit de ses voyages, cet éloge à nos Israélites: « Paris, cette grande ville qui appartient au roi Louis, renferme des disciples des Sages qui n'ont pas leurs pareils aujourd'hui sur toute la terre.
Page 197 - Si ceulx à qui devez, comme vous dites, Vous congnoissoient comme je vous congnois, Quitte seriez des debtes que vous feistes Le temps passé, tant grandes que petites. En leur payant un Dixain toutesfoys.
Page 290 - J'ai trouvé la mention de ce monument dans l'Essai historicité sur la prise et l'incendie de la ville de Bayeux (1105), par M. le vicomte de Toustain (3) où je lis (4) : « C'est ainsi que fut préservée sans doute la tapisserie de Bayeux, qui resta en Normandie, tandis que baucoup d'autres richesses de cette église furent emportées en Angleterre par des officiers de l'armée du roi ; témoin ce...

Bibliographic information