Le siècle des Artevelde: études sur le civilisation morale & politique de la Flandre & du Brabant (Google eBook)

Front Cover
A.-N. Lebègue, 1879 - Brabant (Belgium) - 444 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 292 - ... et d'énergie pour défendre leurs droits, et l'on ne doit pas s'étonner si de pauvres gens, dominés par la crainte des prélats et de leurs officiaux, reculent devant des procès dispendieux et pénibles. C'est au roi à se montrer le défenseur intrépide de ses sujets et de sa juridiction (2). A l'exercice de cette portion de l'autorité sont attachés des avantages importants, dont l'appât seul entraîne les prélats à cet abus de l'excommunication. Sans cet intérêt, on ne les verrait...
Page 292 - ... multiplient les moyens de perdre les âmes. « Qu'est-ce, en effet, que ces excommunications fréquentes , habituelles, quotidiennes, sinon un piège de Satan, par lequel, chaque jour où les officiaux tiennent séance, plus de dix mille âmes en France sont précipitées de la voie du salut et de la vie dans les mains du démon ? Si les prélats aimaient ardemment le salut des âmes, agiraient-ils ainsi, au préjudice de Dieu, père et sauveur de tous les hommes, pour lesquels il a voulu que...
Page 417 - L'accent flamand se retrouve bien mieux dans cette copie grossière et triviale de nos grandes chansons de geste : Siggeur, ore scoutés, que Dex vos sot amis, Van rui de sinte glore, qui en de croc fou mis. Assés lavés oït van Gerbert, van Gerin... Van Karlemaine d'Ais, van son pere Paipin, etc.
Page 348 - XXII et à la papauté de terribles adieux : « Nous fuyons, non pas l'ordre, mais ses murailles; non pas l'habit, mais des haillons; non pas la foi, mais le masque de la foi; non pas l'Église, mais une synagogue aveugle; non pas le berger, mais le loup qui dévore le troupeau.
Page 422 - Dien neimt hi in sijn hant, Als hi wil gaen ter plouch. Dan comt tot hem sijn wijf, de vule, Spinnende met enen rocke, Een sleter omtrent haer mule, 20 Ende gaet sijn scuetle brocken.
Page 393 - ... qui siet devant fort ou maison, Exploictier doit en temps et en saison Pour assaillir, et son siège repestre ; Et que d'engins ait bonne garnison : A pou de gens ara lors sa raison : L'exploit n'est pas a grant quantité estre. Rondeau. Adieux à Bruxelles (55). Adieu beauté, liesse, tous déliz, Chanter, dancer et tous esbatemens ! Cent mille foys à vous me recommans. Brusselle, adieu, ou les bains sont jolys, Les estuves, les fillettes plaisans ! Adieu beauté, liesse et tous déliz ! Belles...
Page 390 - La coutume d'Alost porte que les hommes et les femmes ne peuvent se rendre simultanément aux maisons de bains, sauf le samedi *. Hommes et femmes n'avaient parfois qu'une seule chambre pour s'y déshabiller. La salle principale, où l'on maintenait une température élevée, renfermait de vastes baignoires de forme ronde, et des bancs en terrasse sur lesquels on s'asseyait pour transpirer. De l'eau versée sur des pierres fortement chauffées produisait une vapeur abondante.
Page 122 - ... l'enfance, saisi par les engrenages de la roue qui ne lâche sa proie que pour la rendre inerte à la terre. La perspective pour chacun de devenir maître à son tour, de fonder une famille, d'acquérir le peu d'argent nécessaire pour posséder l'indépendance, donnait à la vie un but, un développement, un peu de bonheur f1).
Page 133 - ... foule très-pauvre, meurt d'une mort bien « reçue, car pour lui vivre c'est mourir. Mais la parque cruelle « respecta les princes, les chevaliers, les juges; de ceux-là peu « succombent , parce qu'une vie douce leur est donnée dans le
Page 294 - Clément V , Jean XXII, Benoît XII, Clément VI, Innocent VI, Urbain V et Grégoire XI , qui institua à Avignon , dans l'église des Cordeliers, la fête de la Présentation de Notre-Dame.

Bibliographic information