Luçon et Palaouan: Six Années de voyages aux Philippines (Google eBook)

Front Cover
Hachette et Cie, 1887 - French language - 406 pages
1 Review
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 99 - Le mal est que dans l'an s'entremêlent des jours Qu'il faut chômer ; on nous ruine en fêtes ; L'une fait tort à l'autre ; et monsieur le curé De quelque nouveau saint charge toujours son prône.
Page 277 - ... commerçants espagnols, un boucher, un épicier; quelques Chinois, et des habitants des îles Calamianes, d'ailleurs peu nombreux, forment le surplus de la nouvelle colonie espagnole. Puerto-Princesa, ou Puerto-Yguahit des cartes, est un petit golfe situé sur la côte orientale et vers le milieu de l'île Palaouan , c'est le meilleur abri de ces parages pendant le gros temps. La ville est située presque au fond de la baie, dont l'entrée (chose rare aux Philippines) est éclairée par un phare....
Page 271 - Palaouan est exlrêment accidentée, et les montagnes se succèdent presque sans interruption d'un bout à l'autre, constituant une chaîne qui divise l'Ile en deux versants; des abaissements, constituant des passes peu élevées et d'accès facile, coupent cette chaîne en plusieurs tronçons. Quelques chaînons accessoires plus ou moins obliques par rapport à la direction générale de la ligne de partage des eaux se prolongent jusqu'à la mer; les côtes en sont échancrées par un grand nombre...
Page 328 - Au centre de la première masse, carrée, se détachent, verticalement et horizontalement une suite de lettres lisibles de haut en bas, de bas en haut, de gauche à droite et de droite à gauche, et...
Page 277 - Arguolles y Villaria, est capitaine de frégate dans la marine espagnole; depuis trois ans dans ce poste, il a tout fait pour améliorer la colonie et en rendre le séjour moins désagréable. Les rues étaient presque impraticables, il en a fait rehausser le sol, planter des arbres en bordure et installer des réverbères. Il a remplacé l'église et l'hôpital des marins, cases en bambous couvertes en chaume, par de solides constructions en briques, couvertes en fer; de l'utile passant à l'agréable,...
Page 293 - une rivière courant au milieu des palétuviers que l'on voit à marée basse, portés sur leurs racines qui forment cerceau autour d'eux. Le terrain, composé de vase molle, ne permet pas de marcher; aussi ne voit-on comme animaux que des singes qui viennent pêcher et des crocodiles dormant au soleil. Les oiseaux y sont également rares, à part 'les bécassines et quelques marlins-pêcheurs ». Ces citations montrent le genre excellent auquel appartient le livre que nous recommandons.
Page 290 - ... et si la nuit vous surprend, on se perd avec une grande facilité. Dans ces grands bois les fauves ne sont pas à craindre. Le seul félin que j'y aie rencontré et tué est un chat tigre, joli petit animal, dont la robe est fort belle; il n'attaque guère "l'homme, si ce n'est quand il se sent poursuivi et sur le point d'être pris. S'il est dangereux de passer la nuit en forêt sans feu...
Page 271 - Cette île semble être en dehors de la route suivie par les cyclones, car elle est à peine effleurée par eux lors de leur passage sur les Philippines. Ce phénomène n'y est constaté que par une légère variation barométrique ; comme autre privilège, les tremblements de terre y sont peu connus.
Page 272 - L'Ile, très peu peuplée, surtout dans la partie nord, est habitée par des tribus vivant à l'état presque sauvage. Les habitants appartiennent, comme dans le reste de l'archipel malais, à trois races; quelques-uns en admettent une quatrième, qui nous paraît faire double emploi. Les trois races principales sont : 1" les Malais; 2" les Tagbanuas; 3° les Balaks ou Negrilos.

Bibliographic information