Mémoires anecdotiques pour servir à l'histoire de la Révolution française. (Mém. relatifs à la Révolution fr.). (Google eBook)

Front Cover
1823
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 296 - Un Lièvre en son gîte songeait (Car que faire en un gîte, à moins que l'on ne songe ?) ; Dans un profond ennui ce Lièvre se plongeait : Cet animal est triste, et la crainte le ronge.
Page 340 - Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés : On n'en voyait point d'occupés A chercher le soutien d'une mourante vie; Nul mets n'excitait leur envie; Ni loups ni renards n'épiaient La douce et l'innocente proie; Les tourterelles se fuyaient : Plus d'amour; partant, plus de joie. Le lion tint conseil, et dit : « Mes chers amis, Je crois que le ciel a permis Pour nos péchés cette infortune.
Page 196 - Oh ! ma foi, je ne puis plus deviner, dit Joseph. — Un faisan, mon digne homme, un faisan tiré sur les plaisirs de Sa Majesté, dit le camarade en lui frappant sur la cuisse. — Tiré sur les plaisirs de Sa Majesté, il n'en devait être que meilleur ? — Je vous en réponds.
Page 123 - Savez» vous qu'il a voulu parler au peuple ; que cet » imbécile de Santerre a perdu la tête et le lais...
Page 195 - L'empereur Joseph II n'aimait ni la représentation, ni l'apparat, témoin ce fait qu'on se plaît à citer. Un jour que, revêtu d'une simple redingote boutonnée, accompagné d'un seul domestique sans livrée, il était allé, dans une [calèche à deux places qu'il conduisait lui-même, faire une promenade du matin aux environs de Vienne, il fut surpris par la pluie, comme il reprenait le chemin de la ville. Il en était encore éloigné, lorsqu'un piéton qui regagnait aussi la capitale, fait...
Page 131 - Chaumont , chef- lieu de ce département , il n'y arriva rien de remarquable , si ce n'est le passage de madame la duchesse d'Angoulême , alors Madame Royale, qu'on allait échanger en Autriche. Madame, en traversant Chaumont, eut , je crois, un moment de crainte. Un individu , chargé de l'accompagner, au lieu de taire comme il le devait, le nom de la princesse , semblait prendre à tâche de le faire deviner. Toute la ville se trouva donc sur son passage et paraissait la presser. Un membre du...
Page 338 - ... enfants. : Ne vous étonnez pas, objets sacrés et doux, Si quelque air de tristesse obscurcit mon visage, Quand un savant crayon dessinait cette image, J'attendais l'échafaud, et je pensais à vous.
Page 129 - L'enfant ne se prêta qu'à regret aux soins que l'on prit pour le mettre debout. Il ne fut pas plus tôt sur ses pieds, qu'il voulut s'étayer de son "berceau où il se jeta la tête la première.
Page 195 - Un jour que revêtu d'une simple redingote boutonnée, accompagné d'un seul donlestique sans livrée, il était allé, dans une calèche à deux places qu'il conduisait lui-même, faire une promenade du matin aux environs de Vienne, il fut surpris par la pluie, comme il reprenait le chemin de la ville. Il en était encore éloigné, lorsqu'un piéton, qui regagnait aussi la capitale, fait signe au conducteur d'arrêter, — ce que Joseph II fait aussitôt. — Monsieur...
Page 195 - Monsieur, lui dit le militaire (car c'était un sergent), y aurait-il de l'indiscrétion à vous demander une place à côté de vous ? cela ne vous gênerait pas prodigieusement, puisque vous êtes seul dans votre calèche, et ménagerait mon uniforme que je mets aujourd'hui pour la première fois.

Bibliographic information