Friedrich der Grosse: Eine lebensgeschichte (Google eBook)

Front Cover
Nauck, 1834
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Popular passages

Page 1 - Biilow pour l'envoyer en qualité de son ministre à ma cour, m'a été fort agréable, et que je ne demande pas mieux que de cultiver une bonne amitié et intelligence avec ce prince, pour lequel je me suis senti toujours beaucoup d'estime et de considération. En attendant, comme je vous ai mis en état de pouvoir pénétrer les vues secrètes de la cour où vous...
Page 12 - Vous me croirez aisément, madame, quand je vous dirai que j'ai été jusqu'à présent fort peu dévot à votre patronne. Outre le peu de goût naturel que j'ai à l'invocation des saints, je vous avoue que je m'étais pris d'humeur contre la Thérèse béatifiée, a en rancune des mauvais tours que me joue la Thérèse couronnée.
Page 249 - Reichenbach, vous pouvez n'y plus songer; j'en ai disposé en faveur du comte de Falkenhayn. Revenez donc à vous-même. Je vous livre à vos réflexions, et vous laisse, sur la religion, entièrement le maître de votre conduite. Mais je ne veux pas que vous soyez persuadé que je n'en ai jamais parlé qu'en badinant ; je n'aurais jamais pensé que vous eussiez pris la chose au sérieux, et que vous voulussiez ajouter à votre roman une épisode aussi singulière'.
Page 96 - Sensible autant qu'on peut être de cette marque éclatante de la sincérité de Vos fentiments envers Moy, Je Vous prie d'être persuadé de toute Ma reconnoissance et qn'à Mon tour je n'oublierai rien, pour que Vous n'ayez jamais lieu de regretter la resolution que Vous ¡ venez de prendre etc. ¿Der Ä6nig nennt in biefem ©фге!6еп ben SRignon beá Äan bínate „Mon Chambellan le Comte de Falckenhayn.
Page 95 - ... me remettre tous les actes de son Election. Après quoi il m'a chargé de supplier Votre Majesté, de lui accorder les trois points suivants: 1) Que la protection et les bontés de VM le guarantissent des chagrins qu'il craint de la conduite étourdie et de l'humeur...
Page 12 - Thérèse, et voilà le trait que la grâce efficace réservait à ma conversion. Si j'avais le temps de faire des vers, je la signalerais par quelque hymne galant; mais sept ou huit cent mille hommes que j'ai sur les bras me prennent en vérité presque tout mon temps. Croyez cependant, madame, que je trouverai toujours celui de m'occuper de vous et de vous souhaiter plus de bonheur que n'en peut espérer désormais Votre fidèle et sincère admirateur, FEDERIC. PS Le bouquet que je prends la liberté...
Page 2 - Vous puissiez désirer, me flatant que Vous ne renoncerez pas au Monde si parfaitement, que Vous priviez Vos amis du plaisir de Vous voir lorsque Vous l'aurez pour agréable, et que Vous n'oublierez pas celui qui se fait et fera toujours un vrai plaisir de Contribuer a tout ce qui pourra Rendre Votre vie heureuse et agréable.
Page 12 - ... je metáis jouis d'humeur contre la Thérèse béatifiée, en rancune des mauvais tours que me joue la Thérèse couronnée mais j'apprends qu'il ya à Paris une autre Thérèse qui, sans avoir les visions de. l'espagnole, ni les hauteurs de l'allemande se contente d'être la plus aimable de tontes les françaises. Enfin j'apprends que vous êtes Thérèse et voilà le trait que la grâce efficace réservoit à ma conversion. Si j 'a vois le tems de faire des vers je la signalerai par quelqu...
Page 95 - Après quoi il m'a chargé de supplier Votre Majesté de lui accorder les trois points suivants: 1. Que la protection et les bontés de VM le garantissent des chagrins, qu'il craint de la conduite étourdie et de l'humeur inquiète de...
Page 1 - Silcsie qu'on a jette les yeux et sous quel prétexte, ou de quelle manière on croit y pouvoir réussir. Il faut bien prendre garde de démêler le vrai du faux et de ne me point donner de simples bruits ou soupçons pour des- vérités réelles.

Bibliographic information