Biographie universelle, ancienne et moderne; ou, Histoire, par ordre alphabétique: de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, Volume 72 (Google eBook)

Front Cover
Michaud frères, 1843 - Biography
1 Review
  

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

templiers, baudouin

Common terms and phrases

Popular passages

Page 66 - Bellême, député à la Convention Nationale, où il vota la mort de Louis XVI, sans appel au peuple et sans sursis.
Page 142 - Ce nouvel acte d'une révolution, où tout dès l'origine a été nul, ne » peut sans doute infirmer mes droits, mais comptable de ma conduite » à tous les souverains, dont les droits ne sont pas moins lésés que
Page 152 - Mais aujourd'hui que les puissans efforts de nos alliés ont dissipé les satellites du tyran , nous nous hâtons de rentrer dans nos états, pour y rétablir la constitution que nous avions donnée à la France; réparer, par tous les moyens qui sont en notre pouvoir, les maux de la révolte et de la guerre qui en a été la suite nécessaire ; récompenser les bons, mettre à exécution les lois existantes contre les coupables ; enfin...
Page 141 - Bonaparte avec ceux qui l'ont précédé ; j'estime sa valeur, ses talents militaires ; je lui sais gré de plusieurs actes d'administration, car le bien que l'on fera à mon peuple me sera toujours cher ; mais il se trompe, s'il croit m'engager à transiger sur mes droits.
Page 361 - Pasigraphie , ou Premiers éléments du nouvel art-science d'écrire et d'imprimer en une langue, de manière à être lu et entendu dans toute autre langue sans traduction , 1
Page 387 - ... essentiels ; souvent je les accompagne de quelques notes , et souvent aussi j'y place ces pensées du moment , ces illuminations soudaines qui s'éteignent sans fruit si l'éclair n'est fixé par l'écriture. Porté par le tourbillon révolutionnaire en diverses contrées de l'Europe, jamais ces recueils ne m'ont abandonné ; et maintenant vous ne sauriez croire avec quel plaisir je parcours cette immense collection. Chaque passage réveille dans moi une foule d'idées intéressantes et de souvenirs...
Page 143 - La religion peut m'engager à pardonner à un assassin ; mais le tyran de mon peuple doit toujours être mon ennemi. Dans le siècle présent il est plus glorieux de mériter un sceptre que de le porter. « La Providence, par des motifs incompréhensibles, peut me condamner à finir mes jours dans l'exil; mais ni la postérité ni mes contemporains ne pourront dire que, dans l'adversité, je me suis montré indigne d'occuper jusqu'au dernier soupir le trône de mes ancêtres.
Page 142 - France, ont amené la crise effrayante dans laquelle se trouvent et la France et l'Europe) : je déclare, en présence de tous les souverains , que loin de reconnaître le titre impérial que Bonaparte vient de se faire déférer par un corps qui n'a pas même d'existence légitime, je proteste et contre ce titre et contre tous les actes subséquens auxquels il pourrait donner lieu.
Page 140 - Depuis longtemps, général, vous devez savoir que mon estime vous est acquise. Si vous doutiez que je fusse susceptible de reconnaissance, marquez votre place, fixez le sort de vos amis.
Page 164 - Si un homme du siècle des Médicis ou du siècle de Louis XIV revenait sur la terre, et qu'à la vue de tant de merveilles il demandât combien de règnes glorieux...

Bibliographic information