Les idiomes négro-aryen et maléo-aryen: essai d'hybridologie linguistique (Google eBook)

Front Cover
Maisonneuve et cie, 1883 - Creole dialects - 76 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 38 - LE VERBE. Dans nos deux dialectes, comme dans les langues de la côte de Guinée, les thèmes verbaux, invariables à tous les modes, à tous les temps et à toutes les personnes, se conjuguent : 1° à l'aoriste, à l'aide des pronoms personnels préposés ; 2° aux autres temps, à l'aide de particules invariables et des pronoms personnels préposés. 11 me suffira, pour démontrer l'identité de la conjugaison créole et de la conjugaison...
Page 5 - ... generis ne présentant aucun des caractères propres à nos patois de France. Une telle formation est à coup sûr hybride, mais ces idiomes n'en constituent pas moins des dialectes nouveaux à classer, nonobstant la nature aryenne de leurs vocabulaires, à la suite des langues de la Guinée »'. EXAMEN SOMMAIRE DE LA QUESTION.
Page 6 - ... intentionnelle, de même, aux yeux du linguiste, les idiomes des peuples réputés sauvages ont cette primauté sur les langues des peuples civilisés, que leur grammaire se rapproche davantage de la grammaire instinctive, dont le parler des enfants nous révèle les procédés simples, logiques et rapides.
Page 13 - ... composite, quant au vocabulaire bien entendu, mais dont la grammaire est essentiellement indo-européenne. Le créole diffère de nos patois précisément par son caractère artificiel ; le patois est un langage naturel antérieur, latéral, secondaire au langage littéraire; le créole est l'adaptation du français, de l'anglais, de l'espagnol, au génie pour ainsi dire phonétique et grammatical d'une race linguistiquement inférieure. Les mots sont profondément altérés ; la grammaire est...
Page 70 - Portugais et forcés de s'entendre avec eux, en parlant la même langue, il a fallu que l'expression variée des idées acquises pendant tant de siècles de civilisation se dépouillât de sa perfection pour s'adapter aux idées naissantes et aux formes barbares du langage des nations à demi sauvages. Le mot adopté dut conserver toujours le même son, et perdre ces désinences variées qui servent à distinguer les nombres, les genres, les pronoms, les temps ou les modes ; il fut soumis seulement...
Page 68 - Il faut remarquer que le langage créole de l'île de la Réunion, formé dans la bouche des anciens esclaves malgaches (service domestique des cases) et cafres (service cultural extérieur), est caractérisé par l'accentuation générale des pénultièmes, et par l'harmonisation des voyelles suivantes avec la voyelle accentuée. Botte, chatte, maître font bôtô, çâtâ, mêtc, avec o, a, é finales sourdes.
Page 70 - Sénégambie méridionale ('), M. Bertrand-Bocandé considère le créole portugais comme étant une « altération de la langue portugaise » , et voici comment il explique la formation de ce dialecte : « On conçoit que des hommes accoutumés à se servir d'un idiome aussi simple (') ne purent facilement élever leur intelligence au génie d'une langue européenne. Quand ils furent en contact avec les Portugais et forcés de s'entendre avec eux, en parlant une...
Page 8 - Mais, moins encore que les barbares germains à l'heure où la conquête les établissait sur la terre romaine, nos esclaves n'étaient aptes à se servir de l'outil délicat qu'une civilisation vieille de douze siècles avait lentement perfectionné pour son usage. Ces rapports exacts des mots entre eux, ce luxe de modifications dans leur forme ou leur désinence suivant leur place ou leur fonction, ces articulations aussi souples que variées entre les différentes parties de la proposition ou...
Page 6 - A ce titre seul, il paraîtrait déjà très remarquable à celui qui y découvrirait autre chose qu'un ainas confus d'expressions françaises déformées, mais, lorsque l'on étudie attentivement les règles de sa syntaxe, on est tellement surpris, tellement charmé de leur rigueur et de leur simplicité, que...
Page 5 - Eclos, il ya moins de deux siècles, au milieu d'un groupe d'hommes touchant encore à la barbarie, formé de mots qui leur étaient inconnus, sans calcul, sans raisonnement, d'instinct pour ainsi dire, il a cependant revêtu immédiatement des formes absolues et d'une logique rigoureuse. Le créole d'aujourd'hui est identique à celui qu'on parlait déjà au milieu du siècle dernier. Ainsi, c'est un produit spontané, aussi hâtif qu'inconscient, de l'esprit humain dépourvu de toute culture intellectuelle....

Bibliographic information