Principes fondamentaux de l'équilibre et du mouvement (Google eBook)

Front Cover
Chez Deterville, an XI., 1803 - Equilibrium - 262 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 53 - Cette hypothèse est le principe connu sous le nom de loi d'inertie; et on l'exprime ordinairement, en disant que tout corps persévère dans son état de repos ou de mouvement uniforme et rectiligne, jusqu'à ce qu'il reçoive l'action d'une puissance étrangère.
Page 253 - but, par exemple, est d'élever à une hauteur donnée la plus grande quantité d'eau possible, soit avec une pompe ou autrement, je dois faire en sorte que l'eau, en arrivant dans le réservoir supérieur, n'ait précisément qu'autant de vitesse qu'il lui en faut pour s'y rendre, car toute celle qu'elle auroit
Page xii - forces. Car quelle idée nette peut présenter à l'esprit en pareille matière le nom de cause? il ya tant d'espèces de causes ! Et que peut-on entendre dans le langage précis des mathématiques par une force , c'est-à-dire, par une cause double ou triple d'une autre
Page 155 - qui est tel, que la somme des pro,duits de chacune des masses par le carré de la vitesse qu'elle perdra, est un minimum. C'està-dire , moindre que la somme des produits de chacune des masses par le carré de la vitesse qu'elle
Page 73 - car si l'on comprend sous le mot de force tout » ce qui est capable de changer l'état des corps , » la qualité par laquelle ils se conservent dans le » leur, est plutôt l'opposé d'une force. C'est donc » par abus que quelques auteurs donnent le nom » de force à l'inertie, qui est cette qualité, et » qu'ils la nomment force d'inertie.
Page 195 - s'il ya équilibre , ou que le mouvement soit uniforme , le poids attaché à la roue sera à celui du cylindre , comme le rayon du cylindre est au rayon de la roue. Mais
Page 35 - équilibre ; mais que dans un travail suivi, le cheval à lui seul élèvera, par exemple, autant d'eau du fond d'un puits à une hauteur donnée, que les sept hommes ensemble pendant le même temps. Quand on
Page 219 - Dans le mouvement d'un système quelconque de corps animés par des forces mutuelles d'attraction, ou tendantes à des centres fixes, et proportionnelles à des fonctions quelconques des distances ; les courbes décrites par les
Page 35 - peut élever dans un temps donné, et par la hauteur à laquelle il élève ce poids. C'est ainsi qu'on l'entend , lorsqu'on dit qu'un cheval équivaut , pour la force, à sept hommes ; on ne veut pas dire , que si sept hommes
Page 155 - agissant les uns sur les autres par un choc Immédiat, ou par des machines quelconques sans ressort, de manière qu'il en résulte un changement brusque dans l'état du système : celui de tous ces

Bibliographic information