Archives des découvertes et des inventions nouvelles: faites dans les sciences, les arts et les manufactures, tant en France que dans les pays étrangers ... 1808-1839; avec l'indication succincte des principaux produits de l'industrie française; la liste des brevets d'invention, de perfectionnement et d'importation, délivrés par le gouvernement ... et des notices sur les prix proposés ou décernés par différentes sociétés savantes, françaises et étrangères, pour l' encouragement des sciences et des arts, Volume 1 (Google eBook)

Front Cover
Treuttel et Würtz, 1809 - Technology
1 Review
  

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

p498 Callias

Selected pages

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 445 - Ses connaissances dans l'art de l'imprimerie l'ont mis à portée de composer en caractères mobiles des planches à l'aide desquelles il imprime ces cartons et les dispose à recevoir les dessins. Par ce moyen , l'ouvrier d'une intelligence ordinaire peut lire toute sorte de...
Page 328 - ... est de sept à huit pouces. L'alongement de la mèche qui en résulte en décompose la texture , et le mouvement des broches , imprimé au fil en même temps que l'étirage a lieu , occasionne nécessairement l'écart des filamens et par conséquent le duvet. Un moyen très-simple de l'éviter est de ne donner aux fils qu'un faible étirage, en réglant la marche du chariot dans une juste proportion avec la vitesse des cylindres cannelés. Cet étirage ne doit être que d'un pouce ou d'un pouce...
Page 22 - On remarque que les rhombes sont striés parallèlement à leur petite diagonale : cela supposerait qu'ils ont pour forme primitive le cube, et qu'ils sont le résultat d'un décroissement par une seule rangée sur tous ses bords. Cette loi de décroissement est une des plus simples, et c'est d'après cette supposition que Haily a donné ;i cette pierre le nom d'aplome, qui veut dire simplicité.
Page 217 - ... degrés environ. Il la retire de la cuve deux jours après, la fait chauffer jusqu'à trentecinq degrés et la verse de nouveau sur la filasse.
Page 31 - Cet appareil est destiné à être introduit, très-exactement fermé, sous un récipient dont le bord inférieur est plongé dans la cuve à mercure , et c'est pourquoi sa monture doit être toute en fer. Lorsque le vase a été élevé au-dessus du niveau du mercure, il est facile de l'ouvrir pour déterminer l'action respective de la substance qu'il contient et du gaz que l'on a fait passer sous la cloche ; ce qui se fait en abaissant la queue de la bascule , dont on a d'abord éloigné le mentonnet...
Page 217 - Le troisième jour de cette macération, il fait frotter la filasse entre ]es mains pour la laver, et ensuite il la laisse sécher. De cette manière elle perd son odeur vireuse , elle acquiert le moelleux du lin, produit moins d'étoupes et se travaille plus aisément.
Page 383 - A l'aide de cette machine , la forme destinée à faire le papier descend et se tourne obliquement dans le bassin contenant la pâte où elle se précipite. Elle reprend ensuite le niveau , remonte et paraît chargée de la quantité de pâte nécessaire à former la feuille de papier.
Page 455 - II consiste à mêler dans un vase de verre ou de terre non vernissé une cuillerée de sel marin , avec à-peu-près un tiers d'oxide noir de manganèse , et à y verser une petite quantité d'acide sulfurique. Le mélange aussitôt fermente , et laisse échapper en grande abondance une fumée acide , vive et pénétrante , qu'il faut éviter de respirer de trop près. On doit alors le promener autour des établis, jusqu'à ce que l'effervescence se soit calmée.
Page 182 - ... un peu au-dessous du rebord se trouve vissé un manche en bois , pour soutenir l'instrument et le promener au-dessus des tubes en verre. La forme conique est pour faciliter la sortie du phosphore solide que l'on n'aurait pas voulu ou pu mouler. Pour se servir de l'instrument , on arrange un nombre de tubes proportionné à la quantité de phosphore que l'on a intention de mouler, ou à celle des trous disposés sur la pièce de l'appareil.
Page 55 - Gehlen, un mémoire sur l'action chimique des chaînes galvanico-électriques simples , formées de dissolutions métalliques , d'eau ou d'acide et d'un métal, et sur la désoxidation des oxides métalliques , opérée par ce moyen.

Bibliographic information