La philosophie inquiétée par la pensée chinoise

Front Cover
Seuil, 2009 - Philosophy, Chinese - 1426 pages
0 Reviews
" Inquiéter " la philosophie, c'est distiller en elle un désarroi tel, au fil des pages, qu'elle ne se retrouve plus dans ses questions ; la débusquer là où elle se croyait tranquille pour la porter à se réfléchir en amont. Car, en concevant une efficacité qui ne procède pas par modélisation (Conférence sur l'efficacité) ; une sagesse pour qui avancer une idée est déjà verser dans la partialité (Un sage est sans idée) : ou bien une image qui soit moins mimétique que vectrice d'énergie (La grande image n'a pas de forme) ; un " mal " qui ne soit qu'obstruction du cours, du monde comme de la vie (Du mal / du négatif) ; aussi bien qu'un " vivre " qui ne soit plus suspendu au Bonheur (Nourrir sa vie) - la Chine rompt insidieusement, par un biais ou par un autre, avec nos attendus. Ou encore : en ne faisant pas du Nu l'idéal de la beauté (Le : Nu impossible) ; en ne faisant pas du temps ce grand axe dominant l'existence (Du " temps "). Façon de repasser par les lieux les plus familiers de la pensée européenne et, en faisant travailler l'écart chinois, de les brusquer hors de la banalité ; et de voir soudain saillir, chemin faisant, ce qu'en ne pensait pas à penser.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Bibliographic information