Aus dem Nachlass Varnhagen's von Ense. Tagebücher, Volume 14 (Google eBook)

Front Cover
F.A. Brockhaus, 1869
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 449 - ... le monde, l'aréopage des fausses vertus et des faux devoirs, lui fermera les siens. Je dis les fausses vertus et les faux devoirs, parce que ce ne sont pas les femmes vraiment pures, ce ne sont pas les matrones vraiment respectées qui ont exclusivement à statuer sur les mérites de leurs sœurs égarées. Ce n'est pas une réunion de gens de bien qui fait l'opinion. Tout cela est un rêve. L'immense majorité des femmes du monde est une majorité de femmes perdues. Tous le savent, tous l'avouent,...
Page 91 - Belge : pour moi , qui suis convaincu qu'un grand empire ne peut être tolérablement gouverné que lorsqu'il est constitué en confédération de petits états, et qu'ainsi le nôtre se dissoudra ou se constituera ainsi , je ne doute pas que, si notre gouvernement devient sage, et notre Constitution mûre, tous les bords du Rhin, à commencer par vos provinces , viendront s'y ranger, et l'on verra enfin jusqu'où peuvent s'étendre les conquêtes de la liberté et de la raison humaine.
Page 151 - I ventured to tell him, that I had been, for moments in my life, not afraid of death; therefore I could suppose another man in that state of mind for a considerable space of time. He said, 'he never had a moment in which death was not terrible to him.
Page 147 - ... et de leurs généraux, les bouquets de myrte et de laurier dont elles s'étaient parées. » L'élégante et belle comtesse Edmond de Périgord (depuis duchesse deDino), nièce de M.
Page 49 - Peut-être que le période fatal de la Prusse est arrivé ; peut-être verra-t-on une nouvelle monarchie despotique des Césars. Je n'en sais rien. Tout cela est possible ; mais je réponds que l'on n'en viendre là qu'après avoir répandu des flots de sang, et que certainement je ne serai pas le spectateur des fers de ma patrie et de l'indigne esclavage des Allemands. Voilà, madame, ma résolution ferme, constante, inviolable. Les intérêts dont il s'agit sont si grands, si nobles, qu'ils animeraient...
Page 458 - J'aime cent fois mieux votre fidélité que votre vie ; aussi bien n'y at-il nulle autre vie véritable que cette fidélité: le reste, quelque beau qu'il paroisse aux yeux grossiers, n'est qu'une mort.
Page 305 - Statura fuit propejusta, corpore maculoso et fœtido ; sufïlavo capillo, vultu pulcliro magis, quam venusto, oculis caesiis et hebetioribus , cervice obesa, ventre projecto, gracillimis cruribus , valetudine prospéra.
Page 424 - La Cour et le Gouvernement de Prusse en face de la Coalition, brochure in-8° (introuvable) 1855 XXVII.
Page 449 - ... prétendue moralité! Sous peine de perdre sa bonne renommée, il faut que la femme pure détourne ses regards de la pécheresse, et si elle lui tend les bras, le monde, l'aréopage des fausses vertus et des faux devoirs, lui fermera les siens. Je dis les fausses vertus et les faux devoirs, parce que ce ne sont pas les femmes vraiment pures, ce ne sont pas les matrones vraiment respectées qui ont exclusivement à statuer sur les mérites de leurs sœurs égarées. Ce n'est pas une réunion de...
Page 26 - ЗиФ^аи* gehört er! — 25 viscount Castlereagh, edited by his brother Charles William Vane, marquis of Londonderry. London. 12 vols. 8.

Bibliographic information