Situation de l'Indo-Chine (1897-1901): rapport (Google eBook)

Front Cover
F.H. Schneider, 1902 - Finance - 550 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 106 - Indo-Chine pour bien comprendre à quel point ce service était urgent, et combien il est à regretter qu'il ait été créé si tard. Une habitude constante s'était établie de dépouiller les temples de leurs sculptures pour en orner les jardins et en enrichir les collections privées; les inscriptions ellesmêmes n'échappaient pas à ces fantaisies décoratives. Ce qui a été dilapidé ainsi est incalculable. Le musée fondé jadis à Saigon aurait pu préserver beaucoup de choses anciennes...
Page 561 - The borrower must return this item on or before thé last date stamped below. If another user places a recall for this item, thé borrower will be notified of thé need for an earlier return. Non-receipt ofoverdue notices does not exempt thé borrower from overdue fines. Harvard Collège Widener Library Cambridge, MA 02138 617-495-2413 Please handle with care.
Page 238 - ... versement des sommes que le Gouvernement Général de l'Indo-Chine pourrait être appelé à fournir, en vertu du paragraphe précédent, à la Compagnie concessionnaire, sera garanti par le Gouvernement de la République française. « Les clauses et conditions de la convention à passer entre le Gouvernement Général de l'Indo-Chine et la Compagnie concessionnaire seront approuvées par une loi.
Page 469 - Il est nommé pour six années ; son mandat est renouvelable. Il sera chargé : 1° De présider et de prendre part lui-même à l'enseignement, qui devra comprendre des cours de langues sanscrite et pâlie et d'archéologie pratique, former les auditeurs européens ou indigènes aux bonnes méthodes de travail et les mettre en état de collaborer utilement à l'œuvre archéologique poursuivie...
Page 90 - ... bloc et dont nous n'avons à connaître que le Conseil des notables. La petite république, autonome dans la limite des intérêts locaux, que constitue la commune annamite, débarrasse l'administration de la plus grosse part des difficultés et des soins qu'elle aurait dans tout autre pays à la population nombreuse et active.
Page 238 - Le Gouvernement général de l'Indochine est autorisé à accorder une garantie d'intérêts à la compagnie qui serait concessionnaire de la ligne du chemin de fer de Laokay à...
Page 105 - ... des services chargés de préparer, par l'observation des phénomènes naturels, un développement plus rapide de la colonisation. On décida aussi la fondation d'un établissement de hautes études philologiques. Plusieurs motifs avaient inspiré cette décision à l'organisateur de l'Union indo-chinoise. Un motif pratique d'abord. Une grande colonie peuplée de races multiples, différentes de langue, de mœurs, de traditions, les unes sauvages, les autres héritières d'une culture ancienne,...
Page 23 - Les ressources de son budget général, dontle total est présentement inférieur à 60 millions de francs, seront facilement doublées et aisément supportées par la population quand le grand réseau des chemins de fer en construction ou à l'étude pourra être mis tout entier en exploitation. « A ce moment, l'Indo-Chine aura incorporé à son budget les dépenses militaires que la Métropole supporte encore, et, par les débouchés qu'elle ouvrira à l'industrie et au commerce français, comme...
Page 409 - Lorsque le tribunal de première instance statue en matière commerciale, il est érigé en tribunal dit : Tribunal mixte de commerce. Le tribunal mixte de commerce se compose : 1° Du [juge] président du tribunal de première instance, président ; 2° De deux juges élus pour deux ans par l'assemblée des électeurs de la chambre de commerce suivant le mode et les conditions...
Page 466 - ... du pays; l'autre, de grouper autour de lui les travailleurs locaux, de les aider de ses conseils, de leur communiquer les notions de sanscrit et de pâli, d'archéologie et d'histoire religieuse nécessaires à toute recherche sur une civilisation d'origine indienne : car il s'agissait, avant tout, sinon exclusivement, de restaurer l'étude de cette partie de l'Indo-Chine qui doit à l'Inde ses monuments, ses coutumes et son culte. Ce plan était, par la force des choses, très limité. Peutêtre...

Bibliographic information